Le roi Mohammed VI a adressé un message à la famille de feu Abderrazak Afilal-Alami Idrissi

Le roi Mohammed VI a adressé un message de condoléances et de compassion à la famille de feu Abderrazak Afilal-Alami Idrissi




Dans ce message, le souverain affirme avoir appris avec une profonde affliction la nouvelle du décès de feu Abderrazak Afilal-Alami Idrissi, que le Tout-Puissant lui Accorde Sa Sainte Miséricorde et l’Accueille dans son Vaste Paradis.




En cette douloureuse circonstance, le souverain exprime à tous les membres de la famille du défunt et, à travers eux, à ses proches et sa grande famille syndicale et politique, ses vives condoléances et sa sincère compassion suite à la disparition de l’un des pionniers de l’action syndicale au Maroc, implorant le Tout Puissant de leur accorder patience et réconfort.
Partageant la peine de la famille suite à cette perte cruelle -la volonté divine étant imparable-, le roi Mohammed VI implore Dieu de Rétribuer amplement le défunt pour ses services louables rendus à la Patrie.
Le syndicaliste Abderrazak Afilal-Alami Idrissi , fondateur de la centrale syndicale l’Union générale des travailleurs du Maroc (UGTM), est décédé ce dimanche des suites d’une longue maladie.




Après avoir fondé l’UGTM (proche du PI) le 20 mars 1960,il y restera jusqu’au 29 janvier 2006 soit 44 ans.
Feu Abderrazak Afilal a été, tout au long de sa vie, membre de plusieurs organes et instances. On citera l’Union nationale des étudiants du Maroc (UNEM), la ligue marocaine des droits de l’homme, le conseil confédéral internationale du travail, membre exécutif du PI, président du groupe parlementaire du PI, président de la commune de Aïn Sebaâ puis de 1997 à 2002 et membre du Conseil consultatif des droits de l’homme(CCDH – 1990).
En annonçant ce décès, Adil Benhamza, dirigeant au sein du Parti de l’Istiqlal, a déploré « un grand nationaliste, politicien et syndicaliste ».