Les appels au boycott des produits français ont du succès au Maroc

Les appels au boycott des produits des Français connaissent un succès au Maroc




Les appels au boycott des produits français lancés au lendemain du discours du président Emmanuel Macron et portant atteinte à l’Islam sont également suivis au Maroc. Depuis ce discours « nuisible aux relations franco- musulmanes », les appels se multiplient sur les réseaux sociaux.




Les propos tenus par le président français, Emmanuel Macron ont indigné par la communauté musulmane. Ils font suite à la décapitation d’un professeur d’histoire et de géographie qui avait partagé en classe des caricatures de Charlie Hebdo sur le prophète Mohammad (ﷺ).

Dans son discours d’hommage, le chef de l’Etat a annoncé que son pays « ne renoncera pas aux caricatures (même blasphématoires), aux dessins, même si d’autres reculent ». Ces propos ont été largement relayés sur les réseaux sociaux.

Ils ont déclenché des appels au boycott, qui sont également respectés dans les supermarchés et magasins appartenant aux Français ou au niveau des rayons de produit français. Le hashtag « #Boycottlesproduitsfrançais » est en vogue sur les réseaux sociaux au Maroc.




Ceci à l’instar des autres pays musulmans. Des images de rayons de produits français, qui étaient autrefois bien chargés et qui sont devenus désormais complètement vides continuent d’être relayées en protestation aux attaques des symboles de l’islam en France.

Pour Mountassir Hamada, du centre marocain des études et recherches sur le Maghreb (CMEM), cette campagne de boycott des produits français « s’inscrit dans un cadre de réaction purement émotionnelle, naturellement suscitée dans des situations pareilles ».

À l’en croire, les Marocains doivent prendre conscience de leur poids économique. Il rappelle par ailleurs que « les produits alternatifs, censés remplacer ceux boycottés, sont aussi d’origine étrangère, le plus souvent européenne ou encore turque ».