David Fischer parle des relations Maroc-USA dans le Washington Times

David Fischer parle des relations Maroc-USA dans le Washington Times




Les investissements américains au Maroc continuent de prospérer à la faveur d’une relation bilatérale « plus forte que jamais », a affirmé l’ambassadeur des Etats-Unis au Maroc, David Fischer, dans un article paru dans le Washington Times.




« La relation entre les États-Unis et le Maroc est plus forte que jamais auparavant et nous continuons à la renforcer chaque jour », a déclaré Fischer au quotidien américain, notant que la relation étroite entre les deux pays s’étend à tous les niveaux, de l’économie au social et à la culture.

L’USAID et la Millennium Challenge Corporation (MCC) ont également un rôle déterminant dans le développement du pays, a-t-il fait savoir, précisant que l’USAID « prévoit d’investir 100 millions de dollars au cours des cinq prochaines années en étroite collaboration avec le gouvernement du Maroc pour soutenir la gouvernance locale participative, une croissance économique accrue, de meilleurs résultats en matière d’éducation et la résilience des communautés ».

« De plus, le Maroc est le plus grand bénéficiaire des fonds MCC à ce jour. Le MCC et le gouvernement marocain s’associent actuellement.




Ceci pour mettre en œuvre un pacte de 450 millions de dollars pour faire face à deux contraintes majeures à la croissance économique au Maroc – l’employabilité et la productivité des terres – qui sont également des préoccupations et des priorités essentielles des citoyens marocains », a-t-il ajouté.

Évoquant la pandémie de nouveau coronavirus, l’ambassadeur américain a relevé que le gouvernement des États-Unis s’est associé au Maroc pour investir plus de 10 millions de dollars dans la réponse du Royaume à la Covid-19. « Cette assistance a aidé à préparer les systèmes de laboratoire, à améliorer la détection et la surveillance des cas de Covid-19, et à soutenir les experts techniques, entre autres », a fait observer M. Fischer.

En 2021, « nous attendons avec impatience un programme d’échange culturel d’un an centré sur la célébration du bicentenaire de la légation américaine à Tanger », a-t-il souligné.