Bientôt du changement dans des aéroports marocains

Le Royaume du Maroc va renforcer la sécurisation de plusieurs aéroports




L’ONDA a lancé des marchés publics pour renforcer la sécurité de plusieurs aéroports. L’opération porte notamment sur ceux de Casablanca, Marrakech, Dakhla et Nador.




Les aéroports du Royaume renforcent leur système de sécurité. Plusieurs grands aéroports s’apprêtent, en effet, à se doter d’un système de vidéosurveillance plus performant et d’une plus grande présence sécuritaire dans leurs locaux et aux alentours de leurs bâtiments.
Pour ce faire, les aéroports concernés viennent de lancer des marchés publics destinés aux entreprises internationales actives dans le domaine de la surveillance et du contrôle sécuritaire, rapporte le quotidien arabophone Al Massae.
Les marchés en question, précise le quotidien, portent sur plusieurs dizaines de millions de dirhams.
Rien qu’à Marrakech-Menara, le renforcement du système de vidéosurveillance et de la présence sécuritaire devrait coûter à l’ONDA un investissement de 20 millions de dirhams.




Pour l’aéroport Mohammed V de Casablanca, l’opération de mise à niveau et de renforcement de son système de sécurité devrait coûter environ 20 millions de dirhams.
Dans les détails, poursuit le quotidien, qui a pu avoir accès aux documents relatifs à ces marchés publics, l’aéroport de Casablanca sera ainsi doté d’un appareil de détection d’armes de dernier cri. Le même, précise le quotidien, que celui dont s’est doté récemment l’aéroport de Washington aux États-Unis.
L’aéroport international Mohammed V sera également équipé d’un dispositif électronique tout aussi performant permettant de détecter les faux documents.  
Au sud du royaume, l’aéroport de Dakhla booste également son dispositif sécuritaire. Le marché qui le concerne et qui vient d’être lancé porte sur un montant de 44,55 millions de dirhams.




Pour cet investissement, il pourra renforcer son système de vidéosurveillance et installer des dispositifs sécuritaires à l’intérieur et aux abords de ses bâtiments.
L’aéroport de Nador a décidé, lui aussi, de renforcer son dispositif sécuritaire pour un montant de 17 millions de dirhams.
D’après le quotidien arabophone Al Massae, cette opération devrait être accompagnée d’autres dispositions, dans le même sens, qui seront mises en place en concertation entre l’Office national des aéroports, le ministère de l’Intérieur et la Direction de l’aviation civile qui relève du ministère du Tourisme.
En définitive, conclut le quotidien, c’est tout le dispositif sécuritaire de ces aéroports qui sera revu et qui sera amélioré, y compris les ressources humaines ainsi que le système de gestion.