La France expulse des Marocains « radicalisés » inscrits au FSPRT

La France expulse des Marocains « radicalisés » inscrits au FSPRT




La France a expulsé depuis fin septembre 14 étrangers « radicalisés », dont des Marocains. Ils étaient inscrits au fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste (FSPRT).




Invité de RTL, ce vendredi, le ministre de l’Intérieur et des cultes a évoqué la menace terroriste qui plane sur la France depuis l’assassinat perpétré contre un professeur d’histoire et géographie.

Au cours de son intervention, il a rappelé que « l’ennemi intérieur et extérieur » de la France est « l’idéologie islamiste ». “Nous sommes en guerre”, a-t-il ajouté.

Des Marocains figurent sur la liste des étrangers expulsés.

Outre le Maroc, il y a la Tunisie, la Russie, l’Algérie, l’Irak, la Géorgie et le Bangladesh.

18 autres expulsions devraient intervenir très prochainement. Selon le ministre de l’Intérieur, il est urgent de se montrer « très durs contre les étrangers radicalisés ».

Il a par ailleurs dénoncé les dirigeants qui soutiennent le chaos en France et incitent à la haine.

En plus de l’assassinat de Charlie Hebdo, la France a été frappée par l’attaque devant les anciens locaux de Charlie et l’attentat de la basilique de Nice.