Les trafiquants utilisent de plus en plus les drones pour le trafic de drogue

Les trafiquants utilisent de plus en plus les drones pour le trafic de drogue




Deux individus ont été déférés, samedi devant le parquet général de Tétouan pour trafic de résine de cannabis au moyen de drones. Au moment de leur arrestation, les suspects tentaient de faire atterrir un appareil de retour d’une mission à Sebta.




Selon le quotidien Assabah, le réseau criminel utilisait des drones, avec commande à distance, pour expédier jusqu’à 5 kilogrammes de cannabis à Sebta. Un terrain vague servait de base aux opérations d’envoi et de réception de la marchandise. Les trafiquants de l’autre côté de la frontière disposent d’équipements similaires pour contrôler le drone, ajoute le journal, qui précise qu’il s’agit d’appareils ultramodernes, équipés de caméras et de systèmes de navigation.




Ils sont capables de transporter plusieurs kilogrammes de résine de cannabis. La nouvelle arme des narcotrafiquants semble poser un énorme problème aux services de sécurité du Royaume du Maroc, sachant que les éléments des Forces armées royales de Fnideq avaient intercepté un appareil identique une semaine auparavant. Pour l’heure, l’enquête a été confiée à la gendarmerie royale et à la police judiciaire afin de déterminer s’il s’agit du même réseau criminel ou pas.