Sahara: à l’ONU, des pays amis du Maroc mettent en échec une déclaration hostile au Maroc

Sahara: à l’ONU, des pays amis du Royaume du Maroc mettent en échec une déclaration hostile au Maroc




La diplomatie marocaine et des amis du Royaume ont mis en échec une déclaration de la Communauté de développement d’Afrique australe (CDAA), hostile au Maroc, à l’Assemblée générale de l’ONU.




Grâce à la vigilance de la diplomatie marocaine et à la mobilisation de pays amis du Royaume, une déclaration hostile au Maroc n’a pu avoir l’effet que ses auteurs escomptaient.
Selon des sources informées, la Communauté de développement d’Afrique australe s’apprêtait à faire une déclaration, hier, lundi 2 novembre, devant la 4e commission de l’Assemblée générale de l’ONU, portant sur une prétendue «décolonisation», et évoquant, par là, la question du Sahara marocain. Mais cela a été sans compter avec la vigilance de la diplomatie marocaine, et la mobilisation de pays amis du Royaume.




En effet, expliquent nos sources, des pays amis du Royaume du Maroc, comme la République Démocratique du Congo, les Comores, le Malawi, Eswatini et la Zambie se sont opposés aux paragraphes sur le Sahara marocain dans le projet de déclaration. Face à l’entêtement de la CDAA, la présidence mozambicaine de cette commission a estimé qu’il n’y avait pas de consensus, et qu’il n’y aurait, de ce fait, pas de discours.
En fin de compte, la CDAA a fini par se retirer de la liste des orateurs, diffusée le même jour, par le secrétariat de la 4e commission de l’Assemblée générale de l’ONU.