Abdelatif Loudyi reçoit le ministre des forces armées britanniques

Abdelatif Loudyi reçoit le ministre des forces armées britanniques




Abdelatif Loudyi, ministre délégué auprès du chef du gouvernement, chargé de l’Administration de la Défense nationale a reçu, jeudi 5 novembre à Rabat, James Heappey, ministre des Forces armées britanniques, qui effectue une visite de travail de deux jours au Royaume.




Le ministre des Forces armées britanniques, James Heappey, a été reçu, jeudi à Rabat, respectivement par le ministre délégué auprès du chef du gouvernement, chargé de l’Administration de la Défense nationale, Abdeltif Loudyi, et par les généraux de Corps d’Armée, Abdelfatah Louarak, inspecteur général des Forces armées royales (FAR), et Mohamed Haramou, commandant la Gendarmerie royale, sur hautes instructions royales. M. Heappey était accompagné, lors de cet entretien, d’une délégation comprenant notamment le lieutenant général Sir John Lorimer, Haut Conseiller britannique à la défense, chargé du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord.




Il y avait aussi Simon Martin, ambassadeur de Sa Majesté britannique accrédité à Rabat. Au cours de leurs échanges, les deux responsables se sont félicités des relations historiques d’amitié et de coopération qui lient les deux Royaumes dans de nombreux domaines, rapporte le communiqué. Ils ont, par ailleurs, échangé les points de vue sur la situation sécuritaire régionale, notamment dans l’espace méditerranéen et la bande sahélo-saharienne. Dans ce sillage, M. Loudyi a mis en relief l’engagement constant et la stratégie multidimensionnelle menée par le Royaume, sous le leadership du roi Mohammed VI.




Que ce soit dans la lutte contre le terrorisme ou la gestion humaniste de la crise migratoire. Les deux responsables n’ont pas manqué de réitérer leur volonté commune d’approfondir davantage la coopération bilatérale « défense », notamment dans le domaine de l’industrie de défense, laquelle pourrait s’intégrer dans une optique mutuellement bénéfique à travers des partenariats pérennes d’investissement et de développement industriel. Ils ont également exprimé la volonté d’initier une coopération dynamique dans le domaine de la cybersécurité et de la cyberdéfense, a souligné la même source.