Munir El Haddadi: la Fédération royale marocaine de football ne lâche pas l'affaire

Malgré son rejet par le TAS, le dossier de Munir El Haddadi n’est pas clos




Le Tribunal arbitral du sport (TAS) a refusé à l’attaquant du FC Séville, Munir El Haddadi, de rejoindre les Lions de l’Atlas, après une requête formulée par la FRMF. Mais l’instance footballistique marocaine n’a pas perdu espoir.




Le Tribunal arbitral du sport (TAS) a rendu son verdit concernant l’attaquant du FC Séville Munir El Haddadi, à qui il a refusé de porter les couleurs de la sélection marocaine, rejetant ainsi une demande formulée en ce sens par la Fédération royale marocaine de football (FRMF).
Pourtant, l’instance dirigée par Fouzi Lekjaa estime que le dossier El Haddadi n’est pas encore tout à fait clos, rapporte le quotidien Akhbar Al Yaoum du lundi 9 novembre.
Car, tout en refusant la requête formulée par la FRMF, le TAS a également appelé la FIFA a modifier les règlements récemment changés lors de la dernière Assemblée générale de l’instance footballistique internationale.




Une preuve que le dossier El Haddadi pourrait rebondir, estime une source au sein de la Fédération royale marocaine de football ayant requis l’anonymat.
Rappelons que la Fédération internationale de football association (FIFA) avait refusé à Munir El Haddadi de porter les couleurs des Lions de l’Atlas quelques jours après avoir été convoqué par le sélectionneur Vahid Halilhodžić en septembre dernier.
La FIFA estime que l’attaquant du FC Séville ne peut rejoindre l’équipe du Royaume du Maroc car il a déjà porté à trois reprises le maillot de la sélection espagnole olympique alors qu’il avait dépassé l’âge de 21 ans de cinq mois.