Terrorisme: des pays européens demandent plus de soutien du Maroc en matière de renseignement

Terrorisme: des pays européens demandent plus de soutien du Royaume du Maroc en matière de renseignement




La France, l’Espagne et la Belgique souhaitent renforcer leur coopération sécuritaire avec le Maroc. Une volonté qui confirme le rôle clé du Maroc dans la lutte contre le terrorisme à l’échelle internationale.




En marge de la visite du ministre français de l’Europe et des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian a rencontré son homologue marocain, Nasser Bourita.
Différentes sources médiatiques françaises révèlent, ce lundi, que plusieurs pays européens, notamment la France, l’Espagne et la Belgique souhaitent renforcer leur coopération avec le Maroc en matière de renseignement.
Dans sa livraison du 20 novembre, Al Ahdath Al Maghribia rapporte que ces pays européens ambitionnent, en effet, de mettre l’accent sur l’interdiction de circulation des combattants jihadistes, la cyber-sécurité et l’échange rapide des renseignements.
D’après les mêmes sources, cette coopération sécuritaire avec le Maroc éviterait à ces pays des attaques terroristes.




Les pays européens considèrent ainsi qu’il est urgent de tarir les sources de l’extrémisme islamique qui menacent la sécurité du continent.
Cela passe, selon les mêmes sources, par un renforcement de la coopération avec le Royaume, dont l’approche dans le domaine de la lutte contre le terrorisme s’impose sur le segment de la coopération internationale.
La surveillance du net figure, à en croire les sources médiatiques citées par Al Ahdath Al Maghribia, en tête de liste des priorités des plans de coopération sécuritaire entre les pays européens et le Maroc pour faire face à ce que l’on appelle désormais les “loups solitaires”.
Ces derniers sont considérés comme la plus grande menace qui pèse sur le continent européen, après la défaite militaire de Daesh en Syrie et en Irak.




Le quotidien cite à titre d’exemple le support régional Nice Matin qui soutient que le Royaume a prouvé, à plusieurs reprises, qu’il était un partenaire de choix pour la France en matière de coopération sécuritaire et de renseignement.
D’après le média niçois, la France s’est servie des renseignements fournis par le Maroc pour neutraliser plusieurs dangers et menaces.
Pour illustrer cette coopération sécuritaire entre les deux pays, Nice Matin rappelle que les renseignements marocains avaient réussi, en 2015, à localiser les terroristes retranchés dans un appartement de Saint-Denis.
Pour rappel, des officiers des renseignements marocains s’étaient rendus à Paris et Bruxelles pour aider dans les investigations en cours au lendemain des attentats qui avaient ensanglanté Paris en 2015.