La Chambre des conseillers salue l'opération menée par les FAR dans la zone tampon d’El Guerguerat

La Chambre des conseillers salue l’opération menée par les FAR dans la zone tampon d’El Guerguerat




La Chambre des conseillers a salué l’opération ferme et pacifique menée par les Forces Armées Royales (FAR), pour mettre fin aux pratiques criminelles des milices séparatistes du polisario au point de passage d’El Guerguerat entre le Maroc et la Mauritanie.




Dans un communiqué, l’institution législative a exprimé sa fierté des décisions et démarches du Royaume, particulièrement l’opération ferme et souveraine des FAR.
Ceci dans le respect de la légalité internationale, y compris la résolution 2548 du Conseil de sécurité de l’ONU, afin de faire face aux agissements criminels des bandits et mercenaires de l’entité fantoche qui tentaient de déstabiliser la région, d’intimider les citoyens et d’entraver la circulation des biens et marchandises.
Toutes les composantes de la Chambre des conseillers ont ainsi salué et soutenu les démarches entreprises par les FAR dans un esprit de responsabilité, sous la conduite du roi Mohammed VI, Chef Suprême et Chef d’État-major général des Forces armées royales.




Ceci pour la défense de l’intégrité territorial du Royaume et des droits légitimes de la Nation et assurer la sécurité et la stabilité dans tout le territoire national, dont les Provinces du Sud.
La Chambre s’est déclarée fière quant à l’esprit patriotique et la mobilisation sociétale constante face à toutes les manœuvres stériles et pratiques désespérées des ennemis de l’intégrité territoriale qui cherchent à porter préjudice à la stabilité et à changer le statu quo dans cette région.
En effet, les actes de provocation et les actes terroristes perpétrés par les milices et bandes armées séparatistes ne peuvent en aucune manière affecter l’unité et la stabilité du royaume, ni affecter la marche du développement et les grands chantiers lancés par le roi Mohammed VI dans les Provinces du Sud, poursuit-on.




À cet égard, la Chambre des conseillers a cité le discours royal à l’occasion du 45e anniversaire de la glorieuse Marche Verte, dans lequel le souverain affirme que «le Maroc restera ferme sur ses positions et ne se laissera nullement fléchir par les provocations stériles et les manœuvres désespérées des autres parties.
D’ailleurs, force est de constater que le déclin consommé de leurs thèses surannées les a précipitées dans le scénario typique d’une fuite en avant».
«Sur le plan juridique et diplomatique: plusieurs pays frères ont ouvert des consulats généraux dans les villes de Laâyoune et de Dakhla, reconnaissant ainsi, de façon claire et nette, la marocanité du Sahara et affirmant être pleinement confiants quant à la sécurité et à la prospérité qui règnent dans nos Provinces du Sud», a souligné le Roi.




Sur ce registre, la Chambre indique avoir toujours placé la question nationale au premier rang des priorités de son action diplomatique, soulignant la mobilisation continue de toutes ses composantes pour faire face aux actes criminels et désespérés des ennemis de l’intégrité territoriale du Royaume.
Le bureau de la Chambre des conseillers a dans ce contexte décidé, en coordination avec la Chambre des représentants, à attirer l’attention de toutes les organisations et unions parlementaires régionales et internationales sur la réalité de la situation et le bien-fondé de l’intervention marocaine dans la région.
Elle entend aussi plaider en faveur de la question nationale et mobiliser le soutien à l’initiative d’autonomie dans les Provinces du Sud en tant qu’unique solution pacifique au conflit artificiel autour du Sahara marocain.