(Vidéo) El Othmani: l’intervention des FAR à El Guerguerat porteuse d’un «changement stratégique»

(Vidéo) Pour El Othmani, l’intervention des FAR à El Guerguerat est porteuse d’un «changement stratégique»




L’opération menée par le Maroc dans la zone d’El Guerguerat est porteuse d’un changement stratégique à même de mettre fin aux tentatives des séparatistes visant à bloquer le trafic commercial et civil entre le Maroc et la Mauritanie, a affirmé hier, dimanche, Saâd Eddine El Othmani, chef du PJD.




C’est une intervention qui aura un impact bénéfique aussi bien sur la population et le trafic commercial que sur les relations entre le Royaume et sa profondeur africaine, a souligné Saâd Eddine El Othmani, lors d’un meeting virtuel du PJD dont il est le secrétaire général, au sujet de la sécurisation du passage d’El Guerguerat.
Les FAR ont érigé un cordon de sécurité pour garantir la libre circulation sur la route entre le Maroc et la Mauritanie afin d’empêcher l’infiltration des milices séparatistes, a-t-il rappelé, notant que le polisario viole depuis des années l’accord de cessez-le-feu dans la zone tampon.
Il a affirmé que les agissements des milices du polisario dans cette zone font suite aux échecs successifs de la thèse séparatiste sur des plans interne et externe, les menant ainsi à devenir de désespérés coupeurs de routes. Le Maroc a fait montre d’un sens élevé de la patience et n’a pas manqué d’attirer l’attention du secrétaire général de l’ONU.




Mais aussi celle des membres du conseil de sécurité sur la situation dans la région, a affirmé Saâd Eddine El Othmani, selon lequel les milices séparatistes ont dépassé toutes les limites. Une situation, a-t-il dit, devant laquelle le Royaume n’a eu d’autre choix que d’intervenir pour rétablir l’ordre.
Le PJD salue à cet égard la position ferme et déterminée du Roi à ce sujet, a poursuivi El Othmani, qui a insisté sur la mobilisation de toutes les forces politiques et civiles pour la défense de la souveraineté nationale.
Le président du comité central du PJD pour le Sahara marocain, Mustapha El Khalfi, a de son côté relevé qu’il ne s’agissait pas là d’une intervention limitée dans le temps, mais d’apporter une solution durable devant les provocations désespérées des séparatistes dans la zone tampon. Cette opération augure en soi une nouvelle étape qui intervient dans le prolongement de ce qui a été réalisé sur plusieurs fronts.




Ceux de de la diplomatie, du développement économique, social et culturel, a-t-il expliqué. «Nous sommes au-devant d’une nouvelle étape où devront cesser les tentatives d’exportation des conflits internes des séparatistes vers El Guerguarat et autres zones», a affirmé Mustapha El Khalfi, affirmant que les séparatistes n’ont d’autre choix que de s’inscrire dans les efforts visant à parvenir à une solution pacifique.
Les agissements du polisario dans cette zone tampon sont une tentative de semer une zizanie, après les multiples succès du Maroc à divers niveaux, a estimé la secrétaire régionale du PJD à Laâyoune-Sakia El Hamra, Azzouha El Arrag.
Le Parti de la justice et du développement n’épargnera aucun effort pour mettre en avant les progrès cumulés en matière de développement dans les provinces sahariennes, a-t-elle ajouté, tout en saluant les positions des États frères et amis, qui ont apporté leur soutien à l’intervention marocaine dans la zone d’El Guerguerat.