Badr Hari a frôlé la mort

Badr Hari avoue avoir frôlé la mort




Badr Hari avait fait savoir sur les réseaux sociaux il y a un peu plus d’un mois avoir contracté le nouveau Coronavirus. Pour cette raison, il avait été contraint de reporter son combat contre Benjamin Adegbuyi.




Le kickboxeur marocain a évoqué les moments difficiles vécus pendant la maladie. Il a confié à RTL Boulevard qu’il ne pensait pas survivre, tellement la douleur était forte.

Badr Hari explique qu’il était en pleine forme, que l’entraînement se déroulait comme prévu quand il a commencé à se sentir très fatigué.

Le soir même, il a commencé à tousser et indique avoir tout de suite reconnu les symptômes du virus. Il s’est immédiatement isolé pour éviter de contaminer sa famille.




Pendant dix jours, Badr Hari a dû lutter contre la maladie, pensant que sa fin était toute proche. Il n’arrivait plus à marcher et s’est même mis à tousser du sang.

«J’ai été très malade pendant dix jours. J’étais tellement malade que je me suis mis à penser : est-ce que j’ai bien tout réglé ?».

Heureusement aujourd’hui, tout va pour le mieux. Il a même repris l’entraînement pour son combat prévu le mois prochain contre le Roumain Adegbuyi.