En «guerre» contre le Maroc, le Polisario aurait fait appel à des «milliers de volontaires»

En «guerre» contre le Maroc, le Polisario aurait fait appel à des «milliers de volontaires»




Le Polisario a mobilisé des «milliers de volontaires» pour rejoindre les forces armées «sahraouies» suite au regain de tensions entre le Maroc et ce mouvement. C’est du moins ce qu’affirme un dirigeant du front.




«Des milliers de volontaires sont en train de rejoindre les régions militaires parmi ceux qui ont fini leur instruction. […] Des centaines d’autres gonflent les rangs des écoles militaires», a déclaré à l’AFP Mohamed Salem Ould Salek, «chef de la diplomatie» de la «République arabe sahraouie démocratique (RASD)».

À l’en croire, les «combats se poursuivent crescendo» le long du mur de défense marocain de 2 700 km qui coupe le Sahara marocain.

Sur instructions du roi Mohammed VI, chef suprême et chef d’État-major général des Forces armées royales, une opération a été menée, vendredi dernier, selon des règles d’engagement claires prescrivant d’éviter tout contact avec les personnes civiles.




Les éléments des Forces Armées Royales ont mis en place un cordon de sécurité dans la zone tampon d’El Guerguerat pour assurer et sécuriser le flux des biens et des personnes. Cette opération s’est soldée par un franc succès.

Samedi, la réouverture du poste-frontière El Guerguerat a été effective, et le trafic entre le Royaume du Maroc et la Mauritanie a repris au grand bonheur des routiers marocains et étrangers bloqués dans cette zone depuis trois semaines.

Dans la foulée, M. Salek avait déclaré que la guerre avait commencé, car le Royaume du  Maroc avait «liquidé le cessez-le-feu». Dès lors, bon nombre de pays, notamment l’Espagne appelle les deux parties à reprendre les négociations.