Tanger: 3 suicides ont eu lieu en cette fin de semaine

3 suicides ont eu lieu, en cette fin de semaine, à Tanger




La ville du Détroit a vécu, cette fin de semaine, au rythme des annonces de suicides, dont celui du consul de France à Tanger.




Trois suicides ont eu lieu, en cette fin de semaine, à Tanger. Le journal Al Akhbar revient, dans son édition du lundi 23 novembre, sur ce week-end où la mort a fauché un médecin, un diplomate et un officier de police. La série noire démarre par l’annonce du suicide d’une femme médecin d’une quarantaine d’années à peine, originaire de la ville de Khénifra. Il travaillait au niveau de l’un des hôpitaux de Tétouan.

Selon le journal, la jeune femme s’est jetée du cinquième étage d’une résidence où habitait sa sœur, à Tanger. Une enquête est ouverte sous la supervision du ministère public pour connaître les circonstances de l’incident et les raisons pour lesquelles ce jeune médecin a décidé de mettre fin à ses jours. Selon Al Akhbar, des collègues de la défunte ont affirmé que celle-ci affichait des signes de dépression.




Ceci tout en restant dévouée dans son travail depuis son arrivée, à Tétouan, en renfort aux équipes dédiées à la Covid-19. Quelques heures seulement après cette tragédie, explique le journal, la ville du Détroit a été secouée par un nouveau drame. Cette fois-ci, le concerné est un diplomate. Le consul de France à Tanger a été retrouvé mort dans sa résidence, qui se trouve dans l’enceinte même du Consulat.

La dépouille du diplomate a été découverte par des cadres du Consulat qui ont immédiatement appelé l’ambassade à Rabat et les autorités, dont de hauts responsables sécuritaires et judiciaires qui se sont immédiatement déplacés sur le lieu du drame. Une forte mobilisation sécuritaire a été déclenchée après cet incident touchant un diplomate qui avait pris ses fonctions il y a à peine quelques semaines.




Al Akhbar précise que la police scientifique s’est rendue sur place afin d’effectuer les différentes inspections scientifiques et techniques qui sont nécessaires aux investigations des éléments de la police judiciaire de Tanger, dont l’objectif est de définir les circonstances de l’incident. Tout ceci en attendant les résultats de l’autopsie. Jamais deux sans trois. Le journal rapporte un troisième suicide.

Celui-ci qui concerne, cette fois-ci, un commissaire de police quinquagénaire dont le corps a été repêché dans le bassin du port de Tanger-ville. L’homme a été retrouvé mort à bord de son véhicule. Une enquête a également été ouverte pour définir toutes les raisons et les circonstances de cet incident. Par ailleurs, le journal ajoute qu’à Salé, un fonctionnaire du ministère de la Justice a été retrouvé pendu à son domicile.