L’Espagne réitère sa position au sujet du dossier du Sahara

L’Espagne réitère sa position au sujet du dossier du Sahara




Après avoir recadré Pablo Iglesias pour son tweet de soutien aux thèses du Polisario, Arancha González Laya a réitéré la position de l’Espagne au sujet du dossier du Sahara.

Arancha González Laya





La ministre espagnole des Affaires étrangères, de l’UE et de la coopération, Arancha González Laya, a affirmé que son pays plaidait pour une solution « politique et juste » à la question du Sahara sur la base des paramètres de l’ONU. « Nous défendons la recherche d’une solution politique et juste qui réponde à tous les paramètres exprimés dans les résolutions des Nations unies », a souligné Mme Gonzalez Laya dans un entretien au journal ABC, publié hier, dimanche 22 novembre 2020.
La cheffe de la diplomatie espagnole a mis l’accent sur l’importance du respect du cessez-le-feu et de la nomination d’un nouvel envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU.




Ceci pour qu’il « puisse fournir un canal négocié pour cette solution ». S’agissant de la relation de l’Espagne avec les parties concernées par cette question, Arancha Gonzalez Laya a indiqué que ses contacts avec ses « homologues marocain, mauritanien et algérien sont permanents. Ils font partie du cycle des contacts très fluides, hebdomadaires ».
En plus, la ministre a réitéré que la position de l’Espagne sur cette question est fixée par le ministère des Affaires étrangères, précisant que ce point est inclus dans l’Accord de gouvernement qui a donné lieu à la formation d’un exécutif de coalition entre le Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE) et Podemos.