Compétences en anglais: voici la place du Maroc

Compétences en anglais : voici la place du Royaume du Maroc




Bien que l’anglais soit de plus en plus pratiqué au Maroc, le niveau du royaume dans la maîtrise de la langue est inférieur à d’autres pays. Sur 100 pays analysés, le Maroc occupe la 74ème place, et gagne ainsi deux places par rapport à l’année dernière, d’après le nouveau classement de l’organisme suisse Éducation First (EF).




En général, les pays africains non anglophones sont mal classés. Ainsi, en Afrique, l’Afrique du Sud occupant la 12ème place, est en tête, devant le Kenya et le Nigeria, respectivement, 22ème et 34ème.
La Tunisie vient en 54ème place avec 11 places gagnées, suivie de l’Algérie 81ème, devant l’Égypte 83ème. S’ensuit le Soudan 85ème et le Rwanda 95ème. D’après EF, les adultes en Afrique du Nord parlent l’anglais au même titre que les adultes au Moyen-Orient.
«L’Algérie, le Maroc et la Tunisie ont des paysages linguistiques complexes, avec des dialectes locaux de l’arabe, du berbère, du français et de l’arabe moderne standard, qui jouent tous différents rôles dans la vie privée.




Mais aussi dans le système éducatif et la sphère publique» a indiqué l’EF, soulignant que bien que l’anglais soit nouveau dans ce mixage, il est de plus en plus pratiqué, surtout à cause de sa neutralité et son potentiel commercial.
De plus, la maîtrise parfaite de l’anglais, faciliterait les relations internationales, compte tenu de l’envergure des investissements étrangers en infrastructures en Afrique au cours de la dernière décennie.
Cependant, entre le Kenya, le Nigeria et l’Afrique du Sud, se situant dans la partie supérieure de l’indice et disposant des plus grandes économies d’Afrique, et les dix autres pays étudiés en Afrique, le rapport a révélé « un écart de compétences énorme ».