Maroc – Italie: Les ports de Casablanca et de la Spezia s’associent pour faciliter les échanges

Les ports de Casablanca et de la Spezia s’associent pour faciliter les échanges entre le Maroc et l’Italie




Un accord signé entre les ports de Casablanca et de la Spezia donne le coup d’envoi à un projet pilote initié dans le cadre du programme européen Fenix et du Plan de de développement de l’ANP. Objectif: optimiser les procédures d’import/export entre les ports marocains et ceux de l’UE.




«Ce programme vise à expérimenter de nouvelles solutions pour fluidifier les flux de marchandises et créer un couloir logistique international. Cet objectif pourra être atteint grâce à la normalisation des échanges électroniques entre les Douanes, organismes de contrôle, opérateurs de manutention, le guichet unique du commerce extérieur Portnet et la reconnaissance mutuelle des formalités de contrôle, ainsi que l’exploitation de nouvelles technologies telles que l’Internet des objets», souligne un communiqué conjoint de l’Agence nationale des ports (ANP), Portnet, et l’Autorité du système portuaire de la mer ligurienne orientale, en charge de la gestion des flux de marchandise dans cette partie de la mer Méditerranée, dans un communiqué conjoint.




La première phase du projet pilote relatif à l’International fast & secure trade lane concerne l’échange anticipé des données logistiques entre les acteurs impliqués dans le couloir logistique en Italie et au Maroc, et l’interopérabilité des systèmes d’information présents dans les ports de la Spezia et de Casablanca.

Cette première phase vient d’être lancée il y a quelques jours au port de Casablanca, ajoute le document.

La deuxième phase, elle, concerne l’échange des documents relatifs aux contrôles douaniers des marchandises en provenance de la Spezia, et l’utilisation du scellé électronique des conteneurs, précise enfin le communiqué.