(Photo) Le mea-culpa de Moulay Hicham envers le roi Mohammed VI

(Photo) Le mea-culpa de Moulay Hicham envers le roi Mohammed VI




La crise sanitaire a beaucoup influencé Moulay Hicham. Après des années de brouille, le «Prince rouge» exprime sa gratitude à son cousin le Roi Mohammed VI.




Après des années de brouille, le prince Moulay Hicham tend la main au Roi Mohammed VI. Dans une série de tweets, il vient d’afficher sa gratitude à son cousin qui a toujours été présent pour ses filles, malgré leurs désaccords.
Il lui a ainsi exprimé sa reconnaissance pour avoir eu un grand rôle à éviter à ses filles un brutal déracinement, lorsque le prince a décidé de quitter le pays pour s’installer aux États-Unis.
«Quand je suis parti aux États-Unis il y a près de 20 ans, j’étais déconcerté à l’idée de les déraciner de leur environnement et de perturber leurs réseaux naturels de solidarité», a-t-il relaté. «Bien sûr, elles recevraient la meilleure éducation, mais je redoutais que quelque chose de précieux soit perdu à jamais. (…)




Pourtant, en dernière analyse, mes pires appréhensions ne se sont heureusement pas matérialisées. Personne ne mérite plus de crédit pour ce résultat positif que mon cousin, le Roi Mohammed VI», a-t-il ajouté. Moulay Hicham a indiqué avoir eu le temps d’y réfléchir, au cours de ces neuf mois de pandémie et le confinement.
Pour lui, cette période «a été un temps supplémentaire pour penser de manière réfléchie à nos vies. Avec un sens altéré du temps et de la direction, la téléologie disparaît. On n’est plus qu’avec soi-même», a écrit le prince.
«Je n’ai pas pu lui rendre la pareille» Dans ce contexte, il a évoqué la relation du roi avec ses filles. Il a souligné qu’«en tant que chef de famille, il [le roi] n’a ménagé aucun effort pour garder les filles étroitement intégrées, malgré la relation difficile que lui et moi avions.




Il a été un oncle attentif à Faizah et Haajar, de la même manière qu’il l’a été envers chaque membre de la famille». «À aucun moment il n’a laissé mes choix personnels interférer avec leur trajectoire personnelle.
Il a créé l’espace sûr et chaleureux qui a permis à mes filles d’interagir avec leurs cousins et d’autres proches, et de grandir de manière saine et sereine.»
Grâce à cette attitude, ses filles «ont non seulement pu s’épanouir, mais elles n’ont pas non plus perdu leur sens le plus profond de l’identité et du patrimoine marocains», exprimant par ailleurs son regret de «ne pas avoir pu rendre la pareille [au roi] avec ses propres enfants». Avec ce témoignage public en forme de main tendue, le prince Hicham espère une réconciliation avec la famille royale.