Vaccin anti-covid-19: lancement d'une opération de recensement au Maroc

Vaccin anti-covid-19: l’intérieur a lancé une opération de recensement




Le ministère de l’Intérieur vient de lancer une vaste opération de recensement dont le but est de connaître avec précision le nombre de personnes à vacciner dans chaque collectivité locale.





Le ministère de l’Intérieur passe à la vitesse supérieure dans le cadre des préparatifs de la prochaine campagne de vaccination contre la Covid-19.
Une vaste opération de recensement des populations cibles vient d’être lancée dans ce sens, rapporte Assabah dans son édition du mercredi 25 novembre.
La publication explique que les services de l’Intérieur ont commencé à dresser la liste de la population âgée de plus de 18 ans dans les différentes régions du royaume, en récoltant toutes les informations nécessaires pour la campagne de vaccination. Pour rappel, il est prévu de vacciner l’ensemble des Marocains âgés de plus de 18 ans.




Ceci avec une priorité accordée au personnel de la santé, aux services de sécurité, aux personnes âgées et aux personnes souffrant de certaines maladies chroniques comme le diabète ou l’hypertension. Le démarrage de cette campagne est attendu, sauf surprise, pour ce mois de décembre.
Dans son article, Assabah explique que le ministère de l’Intérieur souhaite recenser l’ensemble de la population concernée dans chaque collectivité locale, avec pour objectif de préparer les conditions pour que la campagne de vaccination se passe dans les meilleures conditions possibles.
Pour ce faire, l’administration centrale vient de communiquer à toutes les collectivités locales sous son autorité des listes détaillées.




Ce sont des listes des personnes disposant d’une carte d’identité nationale (CIN), afin que ces dernières procèdent à l’actualisation des listes des personnes vivant réellement sur leurs territoires.
L’idée est aussi de s’assurer précisément du nombre de personnes éligibles au vaccin, en excluant celles décédées ou ayant déménagé ailleurs.
De cette manière, le ministère de l’Intérieur saura exactement les quantités de vaccins à prévoir pour chaque collectivité. D’après le journal, cette opération lancée par l’administration centrale de l’Intérieur a engagé les différents services des collectivités locales dans une véritable course contre la montre, au regard de l’urgence de finaliser ces listes.




Ceci en vue d’un démarrage imminent de la campagne de vaccination. Les sources de la publication assurent que l’opération se déroule tout de même dans de bonnes conditions et qu’un long chemin a déjà été effectué dans le cadre de cette mission.
Rappelons que, le 9 novembre courant, le roi Mohammed VI avait donné ses instructions aux différents services concernés pour se préparer au lancement d’une opération massive de vaccination contre la Covid-19.
Bien qu’aucune date précise n’ait été évoquée jusque-là par les responsables, plusieurs sources tablent sur la deuxième ou troisième semaine de décembre. D’ici mars prochain, une grande partie de la population-cible devrait avoir été vaccinée.