Export d’engrais aux États-unis: le groupe OCP réagit à une décision du Département américain du commerce

Export d’engrais aux États-unis: le groupe OCP réagit à une décision du Département américain du commerce




En réponse à une requête de Mosaic, un producteur d’engrais dont le siège se trouve aux Etats-Unis, le Département américain du commerce a décidé d’appliquer des droits compensateurs de 23,46% sur ses importations d’engrais phosphatés en provenance du Maroc.




À la mi-juillet dernier, en réaction à une requête de l’américain Mosaic, le Département américain du commerce a ouvert une enquête sur les importations marocaines d’engrais phosphatés aux États-Unis, accusant l’OCP de faire de la concurrence déloyale. La décision est tombée hier, mardi 24 novembre, en faveur de Mosaic, imposant des droits compensateurs préliminaires de 23,46% sur les engrais importés du Royaume du Maroc. Le groupe OCP «continue de soutenir qu’il n’existe aucun fondement à l’imposition de droits compensateurs sur les importations d’engrais marocains sur le marché américain. Ces mesures portent préjudice aux agriculteurs américains.




Ceci les privent d’un accès à une source fiable d’engrais de grande qualité dans un contexte où l’agriculture américaine est déjà aux prises avec une baisse continue de ses revenus au cours des dernières années», souligne-t-on du côté du groupe OCP. «Nous avons pleinement coopéré avec les autorités compétentes durant cette première phase et nous continuerons à défendre notre position durant la seconde phase du processus qui devrait s’achever d’ici mars 2021», ajoute la même source. Le groupe se dit confiant que la suite du processus démontrera l’absence de fondements à l’imposition de droits compensateurs sur les exportations marocaines d’engrais aux États-Unis.