Guerguerat: le Maroc veut respecter le cessez-le-feu mais pose ses conditions

Guerguerat: le Royaume du Maroc veut respecter le cessez-le-feu mais pose ses conditions




Quelques semaines après la sécurisation de la libre circulation des personnes et des biens à Guerguerat, le Maroc s’est engagé à respecter le cessez-le-feu afin de trouver une solution définitive à la question du Sahara.




Dans une interview à la BBC, l’ambassadeur du Maroc à Moscou, Lotfi Bouchaâra a relevé que cet engagement est au plus haut niveau, un peu comme l’entretien entre le roi Mohammed VI et secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres. Au cours de l’entretien, le diplomate marocain a reconnu que la négociation est la meilleure option dans le règlement de tout différend.
“Partir en guerre est une mauvaise option”, a-t-il souhaité. Aussi a-t-il renouvelé l’engagement du Maroc dans le processus politique qui “ne peut aboutir en l’absence de véritables partenaires”.




Pour Lotfi Bouchaâra, le Royaume est disposé à dialoguer “avec des parties et non pas avec un fantôme”. Le chef de la représentation marocaine en Russie n’a pas manqué de rappeler le rôle-clé joué par l’Algérie dans ce conflit tout en invitant à “davantage de cohérence dans la conduite algérienne”. Quant au Polisario, Lotfi Bouchaâra a critiqué ses choix incompatibles. “
Le Maroc, avec ses 12 siècles d’histoire, est prêt à se défendre et ne craint rien mais en dépit de tout ça, continue à croire au processus politique comme unique solution à ce différend”, a assuré l’ambassadeur.