Plusieurs sanctions disciplinaires au sein de la police marocaine

Plusieurs sanctions disciplinaires au sein de la police marocaine




Plusieurs employés et responsables au sein de la Direction générale de la sûreté nationale ont fait l’objet de sanctions disciplinaires, pour leur implication présumée dans la rédaction de plaintes fictives et la production de fausses pièces en justice.




Selon le quotidien Al Massae, la DGSN a accordé une grande priorité aux plaintes de hauts fonctionnaires de l’État, victimes de poursuites judiciaires abusives et d’allégations mensongères visant à porter atteinte à leur réputation.
Une enquête judiciaire minutieuse, ordonnée à cet effet par la direction, a permis de passer au peigne fin toutes les communications téléphoniques et de relever les empreintes digitales dans les différents locaux de l’administration nationale.
Les investigations, conduites par l’unité de l’inspection générale, ont mis la lumière sur des affaires de règlement de comptes qui ciblaient de hauts responsables, a indiqué le journal sans toutefois en préciser la nature.
Ainsi, dans le cadre de la mise en œuvre du mécanisme administratif relatif aux traitements des doléances et des plaintes contre les éléments de la police, des sanctions disciplinaires sévères, allant de la suspension de fonction à la poursuite judiciaire, ont été prises à l’encontre des contrevenants, fait savoir la même source.