Un pasteur marocain évoque la ruée des jeunes évangéliques vers l’islam

Un pasteur marocain évoque la ruée des jeunes évangéliques vers l’islam




Si la question de la conversion à l’islam estimée entre 150 et 200 par an, n’est pas souvent abordée par l’église catholique, ce n’est pas le cas chez les évangéliques. Interviewé par le Point, le pasteur marocain Saïd Oujibou aborde le sujet du «prosélytisme des islamistes» et s’inquiète d’un manque de solidarité dans le rang des évangéliques.




Les premières conversions remontent à 2001, mais, ont véritablement pris de l’ampleur dès 2015, à cause de la cohabitation des jeunes avec les musulmans.

En plus, plusieurs pasteurs se voyant supérieurs aux musulmans, les méprisent parfois sans vouloir faire face à leurs échecs, a indiqué Saïd Oujibou.

De l’avis de l’interviewé, les musulmans restent plus solidaires, ce qui n’est pas toujours le cas chez les évangéliques.

«Chez les musulmans, c’est toute votre vie que l’on vous soutient, du lever au coucher du soleil, de la naissance à la mort, d’où, l’attirance des jeunes évangéliques. Toutefois, il ne faut pas être naïf, les islamistes font beaucoup de prosélytisme», a-t-il indiqué, concluant qu’il ne vit pas l’islam comme une religion concurrente.