Marrakech: démantèlement d'un gang de blanchiment d'argent

Démantèlement d’un gang de blanchiment d’argent à Marrakech




Une bande de trafic de devises et de drogue, ainsi que de blanchiment d’argent, a été récemment démantelée par les éléments de la police de Marrakech, qui a mis ses membres en détention. Parmi les prévenus, on compte quatre individus de nationalité française et un agent de change.




Le juge d’instruction près la Cour d’appel de Marrakech a ordonné de mettre en détention, à la prison de l’Oudaya, six membres d’une bande accusés de blanchiment d’argent, et de poursuivre deux autres individus en état de liberté provisoire.
Le quotidien Al Massae rapporte, dans son édition du lundi 30 novembre, que les huit prévenus avaient, auparavant, été déférés devant le procureur général du roi qui a requis contre eux plusieurs chefs d’inculpation.
Les membres de cette bande sont notamment accusés de blanchiment d’argent, de vente de cigarettes de contrebande, d’escroquerie et de trafic de devises et de drogue.




Selon certaines sources, le démantèlement de cette bande criminelle aurait eu lieu après la tentative de vol d’un Marocain résidant à l’étranger, au moment où celui-ci s’était présenté devant un bureau de change dont le propriétaire a été interpellé par la suite.
D’autres sources indiquent que l’arrestation des mis en cause a eu lieu après les investigations entamées par les éléments de la police, suite à une dispute qui s’était produite au sein du même bureau de change.
Il s’y trouvait, à ce moment, un Français d’origine turque poursuivi, dans ce même dossier, en état de liberté provisoire. Cet homme aurait perçu une somme d’argent en devises de l’agent de change après lui avoir vendu une voiture.




Les perquisitions dans la maison de l’agent de change, qui est aussi propriétaire d’un bureau de tabac, ont permis de découvrir une grosse quantité de paquets de cigarettes de contrebande. Des paquets dont l’accusé avait falsifié les estampilles de la douane pour les revendre sur le marché comme s’ils avaient été légalement importés.
Le quotidien Al Massae rapporte que l’opération de change suspecte a été découverte après le démantèlement d’une bande impliquée dans le blanchiment d’argent.
L’un de ses membres, qui détenait un compte bancaire bien garni, a avoué que cette manne d’argent provenait de la conversion au marché noir de devises chez l’agent de change précité.




Lors d’une descente policière dans une villa, les enquêteurs ont saisi 200.000 euros (soit près de 2.160.000 dirhams) et arrêté sept suspects impliqués dans la tentative de vol du MRE.
L’enquête a montré que les membres de cette bande s’adonnaient, depuis longtemps, au trafic des devises à Marrakech, grâce à la complicité du propriétaire du bureau de change.
Le chef supposé de la bande, qui détenait une somme importante sur son compte bancaire, prétendait être couvert par des personnalités très influentes. Parmi les accusés, figurent quatre individus de nationalité française, dont deux d’origine malienne et un autre d’origine sénégalaise, tous poursuivis pour trafic de drogue.