El Hajeb: il met fin à ses jours, croyant avoir tué son épouse

El Hajeb: croyant avoir tué sa femme, un sexagénaire se suicide




Croyant que sa femme, qu’il avait violentée, avait succombé à ses blessures à l’hôpital, un retraité sexagénaire s’est suicidé chez lui. Ce drame a secoué la province d’El Hajeb.




Les éléments de la brigade de gendarmerie royale de Taoujdate viennent d’élucider l’affaire du suicide d’un retraité sexagénaire, retrouvé pendu chez lui, dans la localité d’Aït Ouallal dans la commune de Taoujdate, relevant de la province d’El Hajeb.
Selon les sources du quotidien Al Massae, qui rapporte l’information dans son édition du mardi 1er décembre, le sexagénaire s’est donné volontairement la mort pour avoir cru que sa femme, qu’il avait sauvagement violentée, avait succombé à ses blessures aux urgences de l’hôpital.
Les mêmes sources précisent que l’homme se serait donné la mort au moment où toute sa famille, ses proches et ses enfants étaient à l’hôpital, préoccupés par l’état de la victime. En fait, la femme était dans un état critique suite aux graves blessures provoquées par les coups de couperet.




Ils lui avait été assenés par son mari à la tête, jusqu’à lui faire perdre connaissance. Mais, grâce aux soins qui lui ont été prodigués par l’équipe médicale de l’hôpital, la victime a été miraculeusement sauvée. L’enquête ouverte sous la supervision du parquet général compétent a conclu que le sexagénaire, pris de remords pour les violences infligées à sa femme, aurait décidé de mettre fin à ses jours.
Sa dépouille a été transportée à la morgue de l’hôpital provincial de la ville pour autopsie sur instructions du parquet général compétent, avant son enterrement. Voilà comment un comportement violent a endeuillé une pauvre famille.
La femme, encore traumatisée par la violence qu’elle a subie, va se réveiller sur le drame du suicide de son époux. Et les enfants innocents resteront orphelins.