Un retentissant scandale de harcèlement sexuel secoue l’équipe nationale de boxe féminine

Un retentissant scandale de harcèlement sexuel secoue l’équipe nationale de boxe féminine.




Plusieurs boxeuses auraient été contraintes de se déshabiller lors de la pesée qui se déroulait systématiquement dans la chambre de leur entraîneur.




Il y a du rififi au sein de la Fédération royale marocaine de boxe (FRMB). Celle-ci aurait tenté d’étouffer une scandaleuse affaire de harcèlement sexuel dont auraient été victimes plusieurs boxeuses de l’équipe nationale marocaine, rapporte le quotidien Al Akhbar du lundi 30 novembre.
Toutes les victimes présumées accusent l’entraineur de l’équipe féminine de harcèlement sexuel répété. L’entraîneur en question est accusé par plusieurs boxeuses de les avoir contraintes à se dénuder complètement lors de la pesée qu’elles devaient systématiquement effectuer dans la chambre de l’entraîneur.
Ce dernier justifiait le déshabillement complet des boxeuses par sa volonté de vérifier leur véritable poids ainsi que leur musculature.




Étonnées par de telles pratiques, certaines boxeuses en ont parlé à leurs proches, qui ont contacté la FRMB pour demander des explications. Plusieurs enregistrements sonores de proches des boxeuses attesteraient de la véracité des faits reprochés à l’entraîneur de l’équipe nationale.
Certains parents ont même menacé de porter l’affaire devant la justice. Le président de la Fédération royale marocaine de boxe, Jaouad Belhaj, a chargé une commission d’enquêter sur cette affaire.
Mais au lieu d’aboutir à la suspension de l’entraineur accusé de harcèlement sexuel, les conclusions de cette commission ont plutôt conduit au licenciement de deux boxeuses victimes de ces mêmes harcèlements, relatent nos confrères arabophones.