Galère des demandeurs de titres de séjour: un sénateur interpelle l’État français

Galère des demandeurs de titres de séjour: un élu interpelle l’État français




Face à la galère persistante des étrangers demandeurs de titres de séjour en France en ces temps de Covid-19, le sénateur Pierre Laurent appelle le ministre de l’Intérieur à changer de paradigme.




S’il est vrai que la réouverture des préfectures a été effective après le premier déconfinement, les étrangers demandeurs de titres de séjour éprouvent encore tant de difficultés.
Il leur est difficile de prendre rendez-vous et de déposer leurs dossiers en ligne. Si les titulaires de titres de séjour arrivés à expiration après le début de la crise sanitaire bénéficient d’un prolongement de six mois, obligation est faite à ceux qui demandent à obtenir, pour la première fois, leurs titres de séjour à le faire en ligne.
Dans une lettre adressée au ministre français de l’Intérieur et publiée au journal officiel du Sénat français, M. Laurent affirme que la procédure en ligne s’avère inefficace. «La procédure informatique mise en place pour pallier ces difficultés n’est pas efficiente pour satisfaire les besoins en la matière.




Ce qui a des conséquences très préjudiciables pour les personnes qui sont concernées notamment en terme de précarité, en terme de perspectives de vie et en terme de scolarisation des enfants», écrit-il, rappelant que de nombreux étrangers se retrouvent dans l’illégalité à cause des lenteurs des différentes procédures.
Parmi eux, les jeunes qui ont atteint l’âge de 18 ans, et qui doivent déposer une demande de titre de séjour. De nombreux acteurs appellent ainsi à la «mise en place de moyens dans les meilleurs délais en vue de pallier à ces grandes difficultés », fait savoir le sénateur Pierre Laurent.
Ils demandent également d’autoriser les demandeurs de titre de séjour à se rendre physiquement dans les préfectures afin de déposer leurs dossiers, tout en respectant les différentes mesures sanitaires.