L’Espagne défend la centralité de l’ONU dans le règlement de la question du Sahara

L’Espagne défend la centralité de l’ONU dans le règlement de la question du Sahara




L’Espagne a défendu le “rôle central” des Nations Unies dans le règlement de la question du Sahara.

la ministre espagnole des Affaires étrangères, de l’UE et de la Coopération, Arancha Gonzalez Laya





“Le rôle central dans le règlement politique de la question du Sahara appartient à l’ONU”, a souligné la ministre espagnole des Affaires étrangères, de l’UE et de la Coopération, Arancha Gonzalez Laya.
“Dans ce sens, nous soutenons toujours les efforts du secrétaire général de l’ONU”, a précisé la cheffe de la diplomatie espagnole dans un entretien au journal “El Periodico”. Mme Gonzalez Laya a affirmé que son pays entretient des contacts réguliers sur cette question avec le secrétaire général de l’ONU, le Royaume du Maroc, l’Algérie, la Mauritanie et avec les pays membres du Conseil de sécurité.




Elle a souligné l’importance du dialogue afin de parvenir à une solution et de nommer à cet effet un nouvel envoyé personnel du secrétaire général de l’Organisation des Nations unies.
À rappeler que la dernière résolution du Conseil de sécurité de l’ONU 2548 qui a été adoptée le 30 octobre dernier appelle à “une solution politique, réaliste, pragmatique et durable” à la question du Sahara “qui repose sur le compromis”. La résolution a réaffirmé, une fois de plus, la prééminence de l’initiative d’autonomie afin de résoudre enfin le conflit artificiel qui existe autour du Sahara marocain.