Transfert impossible du corps d'un Marocain retrouvé mort à Barcelone

Impossible transfert du corps du Marocain retrouvé mort à Barcelone




La famille du Marocain Ayoub Ziane a réclamé le corps du jeune pilote du scooter des mers, découvert en février dernier à Barcelone, mais s’est heurtée au refus catégorique des autorités catalanes. Elles évoquent des «raisons sanitaires».




La police sanitaire mortuaire de la Catalogne a, dans un mail transmis à l’avocat de la mère du défunt, refusé de rendre le corps du jeune marocain à sa famille. Le corps du Marocain avait été découvert en février dernier à Barcelone. Depuis neuf mois, sa dépouille repose toujours à l’institut médico-légal de la capitale catalane, rapporte Le Parisien.
«La réglementation en vigueur ne permet pas le transfert d’un cadavre dans ces circonstances. Le décret 297/1997 et le décret 2263/19 724 fixent le délai d’embaumement ou de déplacement d’un cadavre et le limitent à 48 heures après le décès», est-il écrit dans le document. «En cas de réfrigération, le délai est porté à 96 heures.




La sous-direction régionale de Barcelone n’autorisera pas ce transfert, car il présente un risque pour la santé publique. Ayoub Ziane est décédé il y a onze mois, ce corps est en train de pourrir, et cette circonstance nous recommande de l’enterrer ou de l’incinérer le plus rapidement possible», explique-t-on.
Il ressort des échanges informels entre les parties que le corps pourrait être inhumé dans une fosse commune avant de l’exhumer d’ici deux ans et de l’envoyer au Maroc. «Cette décision est d’une violence extrême, s’indigne Sylvain Cormier, l’avocat de Fatna Ziane, la mère d’Ayoub. Elle ne correspond à aucune logique sanitaire et à aucune demande de la famille.




Ayoub est Français, né à Lunel (Hérault), et doit être enterré en France.» Face à cette situation, l’avocat a adressé une requête au juge, qui a entre-temps autorisé ce transfert, en accord avec la famille. De même, il a alerté le juge d’instruction en charge du dossier du côté de Nîmes (Gard) et le consulat de France à Barcelone.
Ayoub, 24 ans, était parti en mer depuis le port du Grau-du-Roi (Gard). Il ne donnera pas signe de vie. Le pilote du scooter des mers était porté disparu depuis le 28 décembre. Son corps sans vie sera retrouvé au large de Barcelone mi-février, ceux de ses accompagnateurs Joséphine Rodriguez, 40 ans, et son fils Mike, âgé de 13 ans, restent introuvables.