Une soirée arrosée à Tiznit se termine par un homicide

Tiznit: une soirée arrosée se termine par un meurtre




À Tiznit, une soirée arrosée partagée par deux hommes, soupçonnés d’avoir eu une relation homosexuelle, s’est terminée par un meurtre. Le premier, un quadragénaire, a tué à coups de couteau son ami, âgé de 23 ans.




C’est une affaire glaçante qui secoue la ville de Tiznit. Une enquête des éléments de la police judiciaire a été ouverte sous la supervision du parquet.
Assabah explique, dans son édition du lundi 7 décembre, que les autorités enquêtent pour découvrir les circonstances ayant mené au meurtre d’un jeune homme âgé d’à peine 23 ans, tué par un quadragénaire qui n’est autre que le compagnon avec lequel il partageait des soirées arrosées.
Selon le journal, qui cite des rumeurs circulant par les habitants de la région, le crime serait la conséquence d’un règlement de compte entre les deux hommes.




Ceci suite à une relation homosexuelle. Le meurtrier aurait aurait mal pris les avances de son ami, lors d’une soirée bien arrosée où l’alcool coulait à flots.
Les mêmes sources ajoutent que l’interrogatoire mené avec le suspect, qui a été arrêté dans la soirée de vendredi dernier, quelques heures après la découverte de la victime, est à même de trancher une fois pour toute sur les rumeurs faisant état de l’existence d’une relation homosexuelle entre les deux hommes et selon lesquelles le suspect n’aurait pas apprécié d’être l’élément passif dans cette relation.




En tout cas, selon les premiers éléments de l’enquête, le crime est la conséquence d’une grosse bagarre entre les deux hommes lors d’une soirée bien arrosée qu’ils avaient décidé d’organiser pour passer le temps.
Après des échanges d’insultes et de coups, le suspect aurait asséné à sa victime plusieurs coups de couteau à la tête et sur différentes parties du corps. 
En prenant conscience de la gravité de son acte, le suspect a pris la fuite laissant son ami agonisant sur la scène de crime. Ce dernier a été transféré à l’hôpital et admis en soins intensifs, mais n’a pas survécu à ses blessures.