El Guerguerat: l’intervention pacifique du Maroc saluée par la Fédération pour la paix universelle

El Guerguerat: l’intervention «pacifique» du Royaume du Maroc saluée par la Fédération pour la paix universelle




Alliance internationale de personnes et d’organisations résolues à bâtir un monde de paix, la Fédération pour la paix universelle (FPU) condamne les actes de banditisme du Polisario.




Le vice-président de la section Australie de la Fédération pour la Paix Universelle (FPU), le Dr John Bellavance, a salué l’intervention « pacifique » du Royaume du Maroc pour rétablir la circulation des biens et des personnes au passage d’El Guerguerat.
« Je salue l’initiative pacifique entreprise par le Royaume du Maroc et je lui exprime ma solidarité pour les mesures responsables prises par Sa Majesté le Roi Mohammed VI, dans le respect du droit international, pour préserver l’intégrité territoriale du Maroc, ainsi que les droits et la sécurité de ses citoyens », a-t-il déclaré.




Le Dr Bellavance a aussi exprimé sa grande inquiétude suite aux récents développements au point de passage d’El Guerguerat. « Les actes de banditisme commis par un groupe de milices du polisario ont entravé la libre circulation des véhicules sur la principale route commerciale entre le Maroc et la Mauritanie, tout en harcelant continuellement les civils locaux ».
Ces milices ont aussi « provoqué le blocage et la destruction de la route reliant le Maroc à la Mauritanie », a-t-il rappelé. Le Maroc a mené une opération pacifique, le 13 novembre pour rétablir la libre circulation des biens et des personnes.




Ceci après avoir alerté le Secrétaire général de l’ONU, les hauts responsables de l’ONU, les membres du Conseil de sécurité ainsi que les États voisins de ces développements extrêmement graves et sans affrontements ou menaces pour la sécurité des civils », a-t-il indiqué.
Le Dr Bellavance a, d’autre part, réitéré son soutien aux efforts déployés par le secrétaire général des Nations Unies pour parvenir à une solution politique négociée, juste, durable et mutuellement acceptable à la question du Sahara marocain, conformément aux « résolutions pertinentes du Conseil de sécurité de l’ONU ».