L’Algérie tacle encore le Maroc

L’Algérie tacle à nouveau le Royaume du Maroc




L’Algérie ne se prive pas de tacler le Maroc sur plusieurs questions. Amar Belhimer, ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement algérien affirme que le royaume développe un complexe vis-à-vis de l’Armée nationale populaire (ANP).




Le ministre s’est prononcé sur un lynchage médiatique contre l’Algérie. «L’éternel complexe du makhzen est l’Armée nationale populaire (ANP) pour un certain nombre de considérations. La plus importante d’entre elles est la cohésion innée entre le peuple et son armée», a-t-il déclaré dans une interview.
Selon ses explications, les sacrifices de l’ANP ont permis de protéger les frontières de l’Algérie malgré «les complots du makhzen et de ses lobbies». Il s’est penché sur la situation au Sahara.




Amar Belhimer a réaffirmé la position de l’Algérie qui tient le royaume pour responsable de la violation du cessez-le-feu dans la région de Guerguerat. «Il est nécessaire, logique et naturel que la communauté internationale, à sa tête le Conseil de sécurité, assume son entière responsabilité.
Ceci en imposant le respect de la résolution de cessez-le-feu que le Maroc a violée, ainsi qu’en réglant la question du Sahara en organisant un référendum sur l’autodétermination », a-t-il soutenu.