Supercoupe de la CAF: la Renaissance sportive de Berkane s’accroche pour jouer à Doha

La Supercoupe de la CAF approche, la RSB s’accroche pour jouer à Doha




La Renaissance sportive de Berkane ne veut rien lâcher au sujet du pays d’accueil de la Supercoupe africaine, qui opposera les Berkanis, vainqueurs de la Coupe de la CAF, aux Egyptiens d’Al Ahly, détenteurs de la Ligue des champions.




Non, c’est non. Les responsables de la Renaissance sportive de Berkane ne veulent rien entendre au sujet d’un déplacement de la Supercoupe africaine en Egypte, comme prévoit de le faire la Confédération africaine de football (CAF) suite à des pressions égyptiennes.
Le refus des Berkanis est d’autant plus justifié que la Supercoupe les opposera à un club égyptien, en l’occurrence Al Ahly, récent vainqueur de la Ligue des champions, rapporte le quotidien Al Massae du mardi 8 décembre.




La direction du club de l’Oriental tient à ce que la finale entre les deux champions africains se déroule à Doha, dans la capitale qatarie, comme le prévoit un accord signé entre le CAF et la fédération qatarie de football, et qui stipule que la Supercoupe africaine devait se jouer à trois reprises à Doha, en 2019, 2020 et 2021.
Mais des bruits courent sur un éventuel transfert de la compétition en Egypte, même si jusqu’ici aucun courrier officiel de la CAF à la FRMF n’est venu confirmer cette rumeur.




Dans des déclarations accordées à la presse, le porte-parole du club, Houcine Kitabi, a nié avoir jusqu’ici reçu un quelconque courrier émanant de la CAF au sujet d’un transfert de la compétition en Egypte, affirmant que son club était respectueux des procédures et accepterait toute décision officielle émanant de l’instance footballistique africaine.
Citant des sources bien informées, nos confrères d’Al Massae affirment quant à eux que le bureau exécutif de la CAF n’a pas encore tranché sur le transfert de la Supercoupe.