Le couscous bientôt patrimoine mondial de l’Unesco ?

Vers l’inscription du couscous au patrimoine mondial de l’Unesco




Le couscous, plat emblématique du Maghreb, pourrait bien faire son entrée au patrimoine mondial de l’Unesco, lors de la 15e session du Comité intergouvernemental pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel qui se tiendra du 14 au 19 décembre.




Cette session, qui se déroulera en ligne en raison de la pandémie de la Covid-19, devra examiner un dossier commun présenté par quatre pays du Maghreb: le Maroc, la Tunisie, la Mauritanie et l’Algérie, en vue de l’inscription du couscous à la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité.
Le dossier intitulé « Savoirs, savoir-faire et pratiques liés à la production du couscous », figure parmi une quarantaine d’autres candidatures qui seront examinées par le Comité en vue de statuer sur leur inscription en 2020 sur cette liste.




La 15e session du Comité intergouvernemental pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel devra examiner durant six jours, outre 42 candidatures à la liste représentative, quatre autres relatives au patrimoine immatériel nécessitant une sauvegarde urgente, ainsi que quatre propositions pour le Registre des bonnes pratiques de sauvegarde et deux demandes d’assistance internationale.
La candidature du couscous à la liste du patrimoine culturel immatériel de l’Unesco avait été déposée en mars 2019 par les quatre pays maghrébins.