Le Grand-Rabbin de Genève: la réaction pacifique du Maroc à Guergarate est un acte légitime

Le Grand-Rabbin de Genève affirme que la réaction pacifique du Maroc à Guergarate est un acte légitime




L’intervention pacifique du Maroc à Guergarate a été un acte légitime au regard de la situation de blocage générée par les provocations des milices du polisario dans la zone tampon, a affirmé le Grand-Rabbin de Genève, Izhak Dayan, qui a exprimé son soutien aux initiatives de Sa Majesté le Roi Mohammed VI pour la défense de l’intégrité territoriale du Royaume.




«Est ce que tenter de défendre son territoire, ses biens, sa propriété, sa maison, et surtout lorsqu’on parle d’un territoire national, constitue une agression, d’autant plus que l’action menée par le Maroc a été une action ?» s’est interrogé M. Dayan dans une déclaration à la MAP.
Il s’est félicité de l’esprit de retenue et de sagesse dont a fait preuve le Royaume au cours de cette opération.
Aux yeux de M. Dayan, cette action «ne peut être que louable, et elle fait honneur au Maroc et aux Forces Armées Royales, sous le leadership de S.M. le Roi Mohammed VI».
Les agissements et actions militaires menées par le polisario, un mouvement armé en chute libre sur le plan diplomatique dans le dossier du Sahara marocain, constituent une menace pour la paix.




Ils risquent d’avoir des conséquences dramatiques pour toute la région, a-t-il soutenu, tout en se réjouissant de l’appui apporté au Maroc sur les plans régional, continental et international.
Pour M. Dayan, «le Sahara est marocain et restera en tant que tel». Il fait partie intégrante du Royaume dont la devise éternelle est «Dieu, la Patrie, le Roi», a-t-il résumé.
«En tant que citoyens de ce grand pays, nous réaffirmons notre soutien à Sa Majesté le Roi et condamnons les provocations du polisario», a-t-il dit.
Le Grand-Rabbin de Genève s’est attardé, par ailleurs, sur le rayonnement dont jouit le Maroc, en tant que terre de dialogue, de vivre-ensemble, de tolérance et de paix, rendant un vibrant hommage au leadership de S.M. le Roi, et faisant part de sa grande gratitude.




Mais aussi de ses sincères marques d’estime et de considération au Souverain. Selon M. Dayan, l’histoire plurielle du Royaume est source de fierté.
«Nous sommes fiers de l’histoire de notre pays, le Maroc, berceau des valeurs universelles, telles que la paix sociale, le respect de la dignité humaine, la justice et la tolérance et c’est sur ces valeurs que nous avons été élevés et sur lesquelles nous avons forgé notre personnalité depuis notre jeune âge», a-t-il dit.
Il s’est dit «fier de faire partie de ce peuple valeureux qu’est le peuple marocain».
Il a salué, dans ce sens, l’engagement du Maroc en faveur des causes de paix, de co-existence et de stabilité dans le monde, soulignant que «la promotion de la paix est dans les gènes même du peuple marocain».




«Ce que le Maroc a réussi sur le plan national, il essaye de le transposer sur le plan international», a-t-il relevé, qualifiant «le Maroc comme étant l’unité dans la pluralité», et d’«exemple de coexistence».
«Le Maroc est un pays arabo-musulman où vivent des minorités religieuses à l’instar des juifs et des chrétiens, et où le droit de pratique religieuse est respecté.
Le Maroc reconnaît l’autre et respecte les droits élémentaires de tout un chacun», a souligné M. Dayan.
Dans le conflit libyen, à titre d’exemple, le Maroc travaille dans le cadre de l’ONU, et essaie de faciliter les relations entre les différentes parties libyennes pour trouver une solution libyo-libyenne à ce problème, ce qui contribue à la paix dans la région et à la paix à l’intérieur même de la Libye, a-t-il relevé.