Le Maroc a émis un emprunt obligataire sur le marché international de 3 milliards de dollars

Le Maroc a émis un emprunt obligataire sur le marché international de 3 milliards de dollars




Le Maroc a émis le 8 décembre 2020, un emprunt obligataire sur le marché financier international d’un montant global de 3 milliards de dollars, indique ce matin le ministère des Finances dans un communiqué, qui évoque un succès «remarquable» de l’opération.




La levée s’est faite en trois tranches, souligne le ministère des Finances. La première tranche, d’une maturité de 7 ans, portant sur un montant de 750 millions de dollars, a été émise à un spread de 175 points de base (pb) et un prix de 99,763%, offrant ainsi un taux de rendement de 2,412% et servant un coupon de 2,375%.
La seconde tranche, d’une maturité de 12 ans, portant sur un montant de 1 milliard de dollars, a été émise à un spread de 200 pb et un prix de 99,570% offrant ainsi un taux de rendement de 3,043% et servant un coupon de 3%.




La troisième tranche, d’une maturité de 30 ans, portant sur un montant de 1,25 milliard de dollars, a été émise à un spread de 261 pb et portant sur un prix de 100%, offrant ainsi un taux de rendement de 4% et servant un coupon de 4%.
Cette émission, qui a marqué le retour du Maroc sur le compartiment du dollar après une absence de 7 ans, «a connu un franc succès auprès d’investisseurs internationaux dont 478 ont été servis. Le livre d’ordre a dépassé les 13 milliards de dollars et l’émission a été ainsi sursouscrite à plus de 4 fois», se félicite le ministère.




La stabilité politique du Royaume appréciée des investisseurs
«Cette émission a permis de renouer le contact avec les investisseurs américains, diversifier nos sources de financement et établir de nouvelles références sur la courbe du crédit du Maroc».
Cette émission fait suite à un road show mené sur le net par Mohamed Benchaâboun, ministre de l’Economie, des finances et de la réforme de l’Administration avec les équipes de la Direction du trésor et des finances extérieures auprès de la communauté des investisseurs internationaux. «Via ce road show virtuel, a été mise en exergue la stabilité politique dont jouit le Royaume.




Mais également la résilience de son cadre macroéconomique ainsi que la portée des réformes menées sous la conduite éclairée du Roi Mohammed VI, mettant le Maroc sur le sentier du développement pérenne et de construction d’un Etat de Droit, démocratique, moderne et ouvert sur le monde», indique le ministère des Finances.
Le road show a également été l’occasion de faire part aux investisseurs des mesures économiques et sociales prises par le Maroc pour limiter l’impact des effets de la crise sanitaire, et d’impulser auprès d’eux la relance escomptée pour l’économie marocaine.