Polisario: le Maroc promet une riposte à la hauteur de la provocation

Polisario: Nasser Bourita promet une riposte du Maroc à la hauteur de la provocation




Les nombreuses atteintes aux accords de cessez-le-feu et aux résolutions onusiennes du Polisario ne sont pas du goût du Maroc, qui menace de riposter fermement.




Le Maroc fait, dit-il, l’effort de respecter l’accord de feu de 1991, mais il essuie souvent les provocations militaires des séparatistes, rapporte Al Ahdath Al Maghribia.
Le ministre des Affaires étrangères, Nasser Bourita a rappelé que le Maroc pourrait riposter à tout moment dès que sa sécurité est menacée.
Pour le chef de la diplomatie marocaine, le Polisario est habitué à la violation des accords de cessez-le feu depuis 2016.
À l’en croire, ces provocations à l’encontre du Maroc se sont multipliées au niveau du mur marocain de défense, ou par l’envoi de bandes criminelles afin de bloquer le passage d’El Guerguerat, malgré les multiples rappels à l’ordre du secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres.




Le ministre des Affaires étrangères a ajouté que le Maroc a fait preuve de grande retenue pour contenir les provocations à travers la mise en place de consultations multilatérales et stratégiques avec les pays et institutions concernés.
Le Royaume a dû réagir, le 13 novembre pour surseoir au blocage du passage et forcer les séparatistes à quitter les lieux sans heurts.
Au cours de cet entretien, le ministre a invité l’Europe à reconsidérer la vision de ses voisins et à prendre en compte les intérêts partagés.
Bourita a assuré que l’immigration vers l’Europe à partir du Maroc requiert un traitement objectif, car sur 100 immigrés qui entrent en Occident, moins de 1% est représenté par les clandestins venus d’Afrique.