La décision US de reconnaître la souveraineté du Maroc sur le Sahara: le début de la fin du polisario

La décision US de reconnaître la souveraineté du Maroc sur le Sahara marque le début de la fin du front polisario




La décision historique des Etats-Unis de reconnaître la souveraineté du Maroc sur le Sahara, qui restera mémorable dans les annales de l’histoire diplomatique, marque le début de la fin du front polisario mais aussi fera taire les adversaires de l’intégrité territoriale du Royaume.




Elle marque ainsi un tournant de grande portée et un message on ne peut plus clair au sujet du différend régional artificiel autour du Sahara marocain qui n’a que trop duré. La décision américaine, qui témoigne de la «crédibilité et du sérieux» de la proposition marocaine d’autonomie comme seule solution au différend artificiel autour du Sahara marocain, inaugure une nouvelle étape dans les relations entre les deux pays amis.
Elle confirme, également, le soutien des US au Maroc en tant qu’allié stratégique, havre de paix et de stabilité et un hub vers l’Afrique, démontrant ainsi la profondeur des relations entre les deux pays et la poursuite du renforcement du partenariat stratégique qui englobe tous les domaines.
Il s’agit ainsi d’une percée historique que le Maroc vient de réussir, sous le leadership de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, sur la voie de la consécration de l’intégrité territoriale du Royaume et sa souveraineté légitime sur son Sahara.




Signe de la force et du poids de la décision américaine, elle a été annoncée lors d’un entretien au plus haut niveau des deux États. C’est, en effet, à l’occasion de l’entretien téléphonique entre SM le Roi Mohammed VI et le président des États-Unis; Donald Trump, que l’annonce a été faite.
« Cette décision est le fruit d’intenses concertations sur le sujet entre les deux Chefs d’État depuis plusieurs années », lit-on notamment dans un communiqué du Cabinet Royal rendu public jeudi 10 décembre 2020. Expression de la qualité des relations séculaires fondées sur plus de deux siècles d’amitié, adossées à un partenariat stratégique d’exception, cette décision est aussi l’aboutissement du haut degré de coopération entre le Maroc et les États-Unis à tous les niveaux.
Et c’est grâce à la vision clairvoyante et à la sagesse de SM le Roi Mohammed VI que le Maroc vient de donner une nouvelle fois la preuve, s’il fallait encore une, de la justesse de sa cause et de la légitimité historique de ses droits.




Cette reconnaissance souveraine constitue une victoire pour la diplomatie marocaine sous la direction clairvoyante du Souverain et ouvre une nouvelle ère dans la question de ce dossier de longue date en raison du blocage des opposants à l’intégrité territoriale du Royaume.
Les États-Unis d’Amérique reconnaissent la souveraineté marocaine sur l’ensemble du territoire du Sahara et réaffirment leur soutien à la proposition d’autonomie sérieuse, crédible et réaliste du Maroc comme seule base pour une solution juste et durable du différend sur le territoire du Sahara, lit-on dans la proclamation officielle de la maison blanche.
« Les États-Unis affirment, comme l’ont déclaré les administrations précédentes, leur soutien à la proposition d’autonomie du Maroc comme seule base pour une solution juste et durable du différend sur le territoire du Sahara occidental.




Par conséquent, à compter d’aujourd’hui, les Etats-Unis reconnaissent la souveraineté marocaine sur l’ensemble du territoire du Sahara occidental et réaffirment leur soutien à la proposition d’autonomie sérieuse, crédible et réaliste du Maroc comme seule base pour une solution juste et durable du différend sur le territoire du Sahara occidental », selon la Maison Blanche.
Et d’ajouter que les États-Unis « estiment qu’un Etat sahraoui indépendant n’est pas une option réaliste pour résoudre le conflit et qu’une véritable autonomie sous souveraineté marocaine est la seule solution possible.
Nous exhortons les parties à engager des discussions sans délai, en utilisant le plan d’autonomie du Maroc comme seul cadre pour négocier une solution mutuellement acceptable ». L’ouverture d’un consulat à Dakhla est un signal à caractère juridique fort.




Les États-Unis entendent, à titre de première concrétisation, donner à leur initiative souveraine de haute importance. Pour faciliter les progrès vers cet objectif, les États-Unis encourageront le développement économique et social avec le Maroc, y compris dans le territoire du Sahara occidental.
Et à cette fin ouvriront un consulat dans le territoire du Sahara occidental, à Dakhla, afin de promouvoir les opportunités économiques et commerciales pour la région, précise la Proclamation officielle de la Maison Blanche.
« Par conséquent, je, Donald J. Trump, Président des Etats-Unis d’Amérique, en vertu des pouvoirs qui me sont conférés par la Constitution et les lois des Etats-Unis, proclame par la présente que les États-Unis reconnaissent que l’ensemble du territoire du Sahara occidental fait partie du Royaume du Maroc », conclut la Proclamation.