Marocanité du Sahara: la décision US fait réagir les chefs d’État arabes

Marocanité du Sahara: la décision US fait réagir les chefs d’État arabes




Des pays arabes ont salué la reconnaissance par l’administration américaine de la souveraineté du Maroc sur le Sahara et loué la teneur du communiqué Royal sur l’entretien téléphonique qu’a eu, jeudi, le roi Mohammed VI avec le président Donald Trump.




À cet égard, le Souverain du Bahreïn, le roi Hamad Ben Issa Al Khalifa, s’est félicité de la reconnaissance par les Etats Unis de la souveraineté du Royaume du Maroc sur la région du Sahara marocain et de l’ouverture d’un consulat américain dans la ville de Dakhla.
Le Souverain du Bahreïn a souligné que cette décision constitue un pas historique important vers le renforcement de l’intégrité territoriale et les droits du Maroc sur son Sahara, saluant la teneur de l’entretien téléphonique entre le roi Mohammed VI et le président Trump portant sur la situation actuelle au Moyen orient, ce qui renforce la paix, la stabilité et la prospérité dans la région.
Abondant dans le même sens, le président égyptien, Abdel Fattah Al-Sissi a affirmé que la décision de reprendre les contacts officiels et les relations diplomatiques entre le Maroc et Israël est un pas vers davantage de stabilité et de coopération régionale.




De son côté, cheikh Mohamed Ben Zayed Al-Nahyane, prince héritier d’Abou Dhabi, commandant suprême adjoint des Forces Armées de l’Etat des Emirats Arabes Unis, s’est félicité dans un tweet de l’annonce par les États Unis de leur reconnaissance de la souveraineté du Maroc sur le Sahara marocain.
Cheikh Mohamed Ben Zayed Al-Nahyane, a salué aussi la décision du Royaume du Maroc de reprendre les contacts et relations diplomatiques avec Israël, notant qu’il s’agit d’une démarche souveraine de nature à consolider « nos actions communes pour la stabilité, la prospérité et la paix juste et durable dans la région ».
Pour sa part, le ministère émirati des affaires étrangères a relevé, dans un communiqué, l’importance de la décision américaine de reconnaître la souveraineté du Maroc sur le Sahara dans la consolidation de la paix et de la stabilité dans la région.




Le ministère a saisi cette occasion pour réitérer « la position historique et constante des Emirats arabes unis soutenant le Maroc frère et sa souveraineté sur l’ensemble de ses terres ».
Il a formulé le voeu de voir la reprise des relations entre le Maroc et Israël renforcer le climat de paix et de coopération régionale et internationale et soutenir les efforts communs de la région pour la paix et la prospérité.
De son côté, le Sultanat d’Oman s’est félicité de la teneur de l’entretien téléphonique entre le roi et le président américain d’une part et entre le Souverain et le président palestinien Mahmoud Abbas d’autre part. Le ministère omanais des affaires étrangères a exprimé le voeu de voir la reprise des relations entre le Maroc et Israël renforcer les efforts déployés pour parvenir à une paix globale, juste et permanente au Moyen orient.