Reconnaissance par les États-Unis de la marocanité du Sahara: changement radical dans ce dossier

La reconnaissance par les États-Unis de la marocanité du Sahara, un “changement radical” dans ce dossier




La reconnaissance par les États-Unis, pour la première dans leur histoire, de la souveraineté pleine et entière du Maroc sur l’ensemble de son Sahara est un “changement radical” dans ce dossier, a affirmé le président du Centre international d’observation des crises et de prospection des politiques, Ahmed Dardari.




Le soutien franc et sans équivoque des Etats-Unis à la marocanité du Sahara est une position historique à même de renforcer les relations entre les deux pays et de hisser le partenariat stratégique fort au niveau d’une véritable alliance dans tous les domaines, a souligné M. Dardari dans une déclaration à la MAP.
L’expert en relations internationales a mis l’accent sur les nombreux rôles historiques assumés par le Royaume du Maroc pour rapprocher les peuples de la région et ses bons offices pour renforcer la paix et la sécurité dans la région, ajoutant que la première concrétisation de la décision américaine de reconnaître la souveraineté du Maroc sur son Sahara est l’ouverture d’un consulat américain à Dakhla, à vocation essentiellement économique, en vue d’encourager les investissements américains.




Mais aussi la contribution au développement économique et social, au profit notamment des habitants des provinces du Sud. Après avoir souligné l’élargissement du cercle des pays qui reconnaissent la marocanité du Sahara, M. Dardari, qui enseigne le droit public à la faculté des sciences juridiques, économiques et sociales de Tétouan, a relevé que la communauté internationale appuie la position marocaine pour le règlement de la question du Sahara et rejette les manœuvres des adversaires de son intégrité territoriale.
Le Royaume du Maroc, a-t-il dit, assume un rôle stratégique en raison de sa position géographique et de son leadership dans la coopération Sud-Sud et dans les relations entre les pays du Nord et ceux du Sud dans plusieurs domaines, en particulier sur les plans économique et sécuritaire.