Le Consulat des USA à Dakhla permettra d’attirer davantage d’Investissements directs étrangers

L’ouverture d’un Consulat des États-Unis à Dakhla permettra d’attirer davantage d’IDE




L’ouverture d’un Consulat des États-Unis à Dakhla permettra de drainer davantage d’Investissements directs étrangers (IDE) dans la région, a relevé le Directeur de l’École nationale de commerce et de gestion (ENCG) de Casablanca, Smail Kabbaj.




“Il s’agit d’un tournant décisif dans l’histoire de ce conflit artificiel. Il influencera positivement la position du Maroc sur son territoire et qui, en corollaire, drainera des IDE sur cette partie du territoire marocain”, a indiqué M.Kabbaj dans une déclaration à la MAP.
En outre, cette grande et historique reconnaissance américaine aura “un coup de fouet certain” sur l’évolution des relations économiques entre les deux pays, a souligné le professeur. En effet, les accords déjà conclus entre les deux pays vont certainement s’étendre à cette zone du Royaume.




Ceci en conséquence à l’ouverture d’un consulat américain à Dakhla, a-t-il estimé. “Développement, croissance, évolution, diversité,… sont les titres clés de cette nouvelle page des relations bilatérales entre les deux pays dans différents secteurs de l’activité économique”, a dit M. Kabbaj.
Et de relever que les secteurs les plus concernés par les investissements américains seront le manufacturier, l’assurance et la finance, le commerce de gros et le secteur pétrolier et minier. Il a mis l’accent sur le potentiel touristique de la région.




M. Kabbaj a estimé que ce secteur peut susciter un intérêt particulier de la part des investisseurs américains qui opèrent dans le domaine. Le Maroc aura beaucoup à gagner dans ses relations avec les Etats-Unis et sera “plus présent” et “plus fort” au sein des instances internationales, a-t-il souligné.
Il a ajouté que “les relations du Royaume avec l’Afrique subsaharienne ne feront pas l’exception à cette nouvelle dynamique” qui s’engage dans la gestion des relations internationales, grâce à la vision éclairée de SM le Roi Mohammed VI.