Reconnaissance de la marocanité du Sahara : l’UE devrait “suivre le pas” (Jean-Louis Borloo)

Reconnaissance américaine de la marocanité du Sahara : l’UE devrait “suivre le pas”




L’Union européenne devrait “suivre le pas” et reconnaitre elle aussi, la pleine souveraineté du Maroc sur le Sahara, comme l’a fait l’administration américaine, en vue de clore définitivement ce dossier, a estimé l’homme politique français, Jean-Louis Borloo.

Jean-Louis Borloo





“L’UE doit comprendre que le Maroc n’est pas seulement un partenaire privilégié mais que c’est un partenaire absolument vital dans la relation entre l’Europe et l’Afrique”, a indiqué cet ancien ministre français et ancien député européen, dans une déclaration à la MAP, affirmant espérer que la décision américaine “aura une influence”, sur les pays formant le bloc européen, à leur tête la France.
Pour M. Borloo, qui a occupé plusieurs portefeuilles ministériels, notamment celui de l’Economie et des Finances, la reconnaissance américaine de la souveraineté du Maroc sur le Sahara est le couronnement de “tout un cheminement du peuple marocain, de SM le Roi Mohammed VI et de son père, feu SM Hassan II”.




Son annonce vient “changer complètement la donne”. Elle aura des répercussions “formidables” sur la région, a-t-il affirmé.
“Il y a quelque chose qui relève de l’émotion. Ce territoire (le Sahara) est tellement sublime, tellement prometteur en termes de développement économique. Cela change complètement la donne. Cela justifie la vision de Sa Majesté sur les investissements, notamment le port de Dakhla et puis de faire de cette région un hub énergétique pour une partie des pays du Sahel et au-delà. Le premier hub de l’énergie renouvelable dans le monde”, a ajouté M. Borloo.
“Pour la population, les populations de toute cette zone, je crois que c’est tout simplement formidable”, s’est-il réjoui.