Ivanka Trump salue le fait que les écoles marocaines enseignent l’histoire et la culture juive

Ivanka Trump salue le fait que les écoles marocaines enseignent l’histoire et la culture juive




Le Maroc n’en finit plus de faire parler de lui Outre-Atlantique. Ivanka Trump, la fille de l’actuel président des États-Unis, a salué une mesure phare prise par le Maroc.




Depuis la dernière rentrée scolaire figure dans un manuel d’enseignement de l’école primaire un cours sur l’histoire et la culture judéo-marocaines. Une avancée de taille dans la préservation du patrimoine judéo-marocain qui fait du Royaume du Maroc le premier et seul pays arabo-musulman, à ce jour, à diffuser ce type d’enseignement. Ivanka Trump, relayant un article du journal Times of Israël consacré à ce sujet, n’a pas manqué d’applaudir cette décision du Royaume du Maroc en commentant: «Une première dans le monde arabe, les écoles marocaines enseignent l’histoire et la culture juive». Pour rappel, ce cours est dispensé à l’école primaire.




Il se concentre sur la composante culturelle hébraïque/juive inscrite dans la constitution, la visite royale historique à Bayt Dhakira, et un bref aperçu de l’histoire des juifs marocains. Proposé aux élèves de 6e année du cycle primaire, dans le cadre d’un chapitre sur «le Maroc à l’époque des Alaouites» qui traite notamment du sultan Muhammad ben Abdallah, fondateur de la ville d’Essaouira, ce cours fait la part belle aux coutumes et traditions judéo-marocaines, et rappelle la Constitution marocaine qui mentionne, dans son préambule, que la composante hébraïque est considérée comme l’un des affluents de l’identité nationale.