La légation américaine de Tanger, seul monument historique américain en dehors des États-Unis

La légation américaine de Tanger, le seul monument historique américain en dehors des États-Unis




La légation diplomatique américaine, l’un des lieux mythiques de la ville du Détroit, est la plus ancienne représentation diplomatique des États-Unis dans le monde. L’année 2021 marque le 200e anniversaire de la fondation de la légation américaine à Tanger. C’est le seul bâtiment historique américain hors des États-Unis, cet édifice a été offert en 1821 par le Sultan Moulay Slimane.




Derrière les murailles de l’ancienne Médina, se trouvent des quartiers qui nous transportent vers l’époque du Tanger international du 20ème siècle, avec des ruelles étroites et une architecture tantôt mauresque tantôt européenne. Dès qu’on arrive à la Rue d’Amérique, il y a un labyrinthe de petites ruelles, redorées de jolies couleurs des anciennes maisons.
Il fut un temps où ce quartier était l’un des endroits les plus luxueux de la ville, on y voyait des personnalités de renom (artistes, écri­vains, acteurs, diplomates, etc.).
Au cœur de la Kasbah, tout près de la Rue d’Amérique, se trouve l’un des quartiers les plus anciens de la ville, Hay Bnider, où se situe la légation américaine de Tanger. Ce quartier, abritant 17 syna­gogues, plusieurs mosquées et églises, a une forte symbolique.




Tous ces endroits de culte sont réunis dans le même quar­tier. Une fois arrivé à l’ancienne légation américaine, facile de reconnaître l’édifice de loin, avec ses belles fleurs rouges qui enjolivent son balcon, dont la vue donne sur l’ancienne médina. À l’intérieur, on retrouve un patio qui illumine tout le bâtiment.
Un lieu historique et emblématique. De grandes toiles et des portraits de figures historiques ornent les bureaux, les salles de réunion et de spectacles. Eugène Delacroix, Henri Matisse,…
Les œuvres de Paul Bowles y sont également exposés. Symbole du traité d’Amitié Maroc-USA de 1786, la légation a servi, pendant longtemps, de représentation diplomatique et consulaire des États-Unis au Maroc. Seul bâtiment historique américain hors du pays, cet édifice a été offert en 1821 par le Sultan Moulay Slimane.




Son caractère de bâtiment public et institutionnel a pris place depuis la période du statut de Tanger en tant que zone internationale, entre 1923 et 1956, de par son emplacement stratégique, il a été au centre des enjeux diplomatiques, commerciaux et militaires mondiaux.
De 1961 à 1973, le bâtiment a été occupé par le Département d’État et le Corps de la paix comme école de langues. L’importance historique du bâtiment de la légation américaine de Tanger a été reconnue lorsque le bien a été inscrit au registre national des lieux historiques, en janvier 1981, et désigné monument historique national, en décembre 1982.
Cette institution diplomatique est au­jourd’hui un symbole fort des relations diplomatiques historiques liant les États-Unis et le Royaume du Maroc.




Puisque le Royaume était l’un des premiers pays au monde à avoir reconnu l’indépendance des États-Unis d’Amérique. Cet édifice historique a joué un rôle incontournable, pendant 140 ans, dans les rapports entre le Maroc et les États-Unis aux niveaux politique, économique, com­mercial et diplomatique.
Autrefois représentation diplomatique des États-Unis au Maroc, la légation américaine s’est convertie en un musée et un centre culturel d’appren­tissage de la langue anglaise, en 1976.
Aujourd’hui, il est considéré comme étant le seul monument historique des États-Unis situé en dehors du territoire américain. Rebaptisée “Institut de la Légation américaine de Tanger pour les études marocaines” (TALIM), cette structure abrite un musée, une bibliothèque de recherche et un centre culturel, s’ouvrant à la population locale.




Ceci à travers des programmes et des activités diverses. Les passionnés et les mordus de lecture trouveront leur compte dans la bibliothèque, qui regorge d’ouvrages sur l’histoire du Maroc et du Maghreb. Elle dispose de plus de 8.000 références, ce qui en fait une source attrayante aussi bien pour les chercheurs marocains que ceux étrangers.
L’année prochaine, marque le 200 ème anniversaire de la fondation de la légation américaine à Tanger, illustrant les relations d’amitié historiques liant les deux pays.
Une série d’activités culturelles et artistiques seront programmées, à partir de janvier 2021 et se poursuivront tout au long de l’année. Cette institution demeura à jamais un patrimoine historique séculaire et un jalon dans la promotion des liens de coopération entre les deux pays.