Le chef du gouvernement dresse le bilan des programmes de protection sociale au Maroc

El Otmani dresse le bilan des programmes de protection sociale au Maroc




AMO, retraite, indemnités pour perte d’emploi, soutien aux veuves… À la Chambre des conseillers, le chef du gouvernement a dressé le bilan des programmes de protection sociale et les chantiers en cours.




Le gouvernement a fixé un calendrier de déploiement progressif d’une protection sociale globale sur une période de 5 ans, a rappelé Saâd Dine El Otmani.
Il s’agit de:
>la généralisation de l’assurance maladie obligatoire, au plus tard fin 2022
Un budget de 14 milliards de DH sera dédié à la généralisation de l’AMO lors des années 2021 et 2022, dont 5,4 milliards seront financés grâce à la contribution des assurés et 8,4 milliards supportés par l’Etat.
>la généralisation des allocations familiales à l’horizon 2025
Trois millions de familles bénéficieront de prestations mensuelles, dont 7 millions d’enfants en âge de scolarité.
>l’élargissement des inscriptions au régime de retraite d’ici 2025.
>la généralisation des indemnités pour perte d’emploi d’ici 2025




À fin septembre 2020, le nombre de bénéficiaires de ce système depuis son entrée en vigueur en 2016 atteint 77.826, pour un montant de 962,55 millions de DH.
L’élargissement de la base des bénéficiaires des différents programmes sociaux permettra d’inclure toutes les professions libérales et les non-salariés indépendants, a-t-il rappelé.
Il s’agit de 580.000 commerçants et artisans, 1,6 million de paysans: 1,6 million agriculteurs; 1,5 million artisans traditionnels, 220.000 chauffeurs professionnels, 80.000 professions libérales réglementées et 200.000 auto-entrepreneurs.
Il y a également le soutien aux veuves et aux personnes à besoin spécifique




Depuis le lancement des aides aux veuves jusqu’au 21 octobre 2020, 107.000 veuves (181.000 orphelins) bénéficient des allocations chaque mois, pour un montant total d’environ 2,56 milliards de DH.
Par ailleurs, les aides du fonds d’appui à la cohésion sociale pour les personnes à besoin spécifique se sont élevées à 680 millions de DH entre 2015 et 2019.
En effet, 35.009 personnes ont bénéficié d’aides techniques et de dispositifs alternatifs, et plus de 13.000 enfants et fillettes ont bénéficié d’un soutien scolaire, pour un montant de 167 millions de DH en 2019.
Entre 2015 et 2020, 1.587 projets générateurs de revenu ont été financés au profit de cette catégorie, avec un budget de 72 millions de DH.