Vaccin anti-covid-19: une simulation grandeur nature ce 20 décembre au Maroc

Vaccin anti-covid-19: une simulation grandeur nature ce 20 décembre au Royaume du Maroc




Avant l’étape de la vaccination effective contre la Covid-19, le ministère de la Santé et le ministère de l’Intérieur ont décidé d’organiser une simulation grandeur nature de la campagne de vaccination, ce dimanche 20 décembre.




Le chemin vers la vaccination contre la Covid-19 se précise. En effet, les préparatifs vont bon train dans ce sens et les autorités compétentes optent pour le rodage de la machine avant le jour J. Dans ce cadre, le ministère de la Santé et le ministère de l’Intérieur ont décidé d’organiser conjointement une simulation grandeur nature de la campagne de vaccination, ce dimanche 20 décembre à partir de 9h 30 dans les douze régions du royaume.
L’annonce a été faite par le directeur des ressources humaines du ministère de la Santé, Adil Zniber dans une correspondance adressée aux directeurs régionaux et aux délégués provinciaux de la Santé, rapporte le quotidien Assabah dans son édition du week-end des 19 et 20 décembre.




Les deux départements mobiliseront le personnel et tous les circuits administratifs des 2.900 stations de vaccination mises en place dans les régions. «La réussite de cette opération est tributaire de l’engagement effectif des équipes et permet aussi de mesurer concrètement le niveau de préparation à la campagne de vaccination contre la Covid-19», a souligné Adil Zniber.
Cette opération de simulation durera une seule journée. Ce sera l’occasion de relever les failles et de faire les réglages nécessaires pour être opérationnel le jour J. Le ministre de la Santé avait indiqué que la stratégie nationale de vaccination contre la Covid-19 repose sur la gratuité, sur la transparence, sur la solidarité et sur le volontariat.




Et de préciser qu’un total de 25.631 personnels médicaux seront mobilisés pour l’opération, dont 14.423 en milieu urbain et 11.200 dans le milieu rural, avec la possibilité de solliciter l’aide de médecins du secteur privé, d’étudiants en médecine, des établissements des métiers d’infirmier, du Croissant-Rouge et des organisations scoutes.
Et d’ajouter que la mise en œuvre de la stratégie de vaccination s’étalera sur douze semaines à un rythme de six jours de travail par semaine et quatre périodes de 21 jours, soit une moyenne de 150 à 200 vaccinations par jour pour chaque personnel de santé, avec la mise en place d’un système de permanence pour assurer un fonctionnement normal des autres services de santé.