Hommage au commandant français qui a sauvé un navire à Tanger

Hommage au commandant français qui a sauvé un navire à Tanger




Le commandant Philippe Deruy avait sauvé un navire à Tanger de graves dommages après la rupture d’une amarre. Lors de l’instruction d’un dossier qui a conduit à la condamnation de la compagnie CMA CGM, un hommage lui avait été rendu à travers l’apposition d’une plaque sur le pont de ce navire.




Philippe Deruy, 47 ans, s’était suicidé par pendaison dans la cave de son appartement de Nice, le 14 février 2011. Il était le commandant du « La Pérouse », porte-conteneurs de la CMA CGM qui avait heurté un caboteur en mer du Nord, le 23 décembre 2010.
À l’origine de cette collision, une erreur de navigation du lieutenant de quart. En conséquence, M. Deruy avait été débarqué de son navire pour une mission de formation à terre. Vendredi, le tribunal de commerce de Marseille a condamné la compagnie à 100 000 euros d’amende pour homicide involontaire.




Il est persuadé qu’il existe un lien évident entre le suicide du commandant et « la gestion chaotique des suites » de cette collision », rapporte l’Agence France Presse.
« Cette négligence, poursuivent les juges, dans la conduite des suites de l’accident du 23 décembre 2010 a consisté à adopter des mesures qui sont assimilables à des sanctions disciplinaires sans suivre la procédure ». Ce faisant, la compagnie CMA CGM « a entraîné d’évidents désordres mentaux chez Philippe Deruy » dont le tribunal relève que son « passé est absolument sans faille ».