1er vol direct Tel Aviv-Rabat: Que symbolise la main flanquée sur l'avion?

Premier vol direct Tel Aviv-Rabat: Que symbolise la « Khamssa » flanquée sur l’avion?




Une délégation américano-israélienne de haut niveau est arrivée, ce mardi après-midi à l’aéroport de Rabat-Salé, pour une visite au Maroc. L’avion de la compagnie israélienne El Al, assurant le vol LY555 transportant la délégation américano-israélienne de Tel-Aviv à Rabat, a été flanqué d’une « Khamssa » et décoré des drapeaux marocain, israélien, et américain. Pourquoi ce choix de « Khmissa » et quelle est sa portée symbolique ? Explications de Zhor Rehihil, conservatrice du musée du judaïsme marocain à Casablanca.




Une décoration symbolique et d’une portée culturelle et identitaire sur l’avion assurant le vol LY555, qui a effectué ce mardi le premier voyage direct entre le Maroc et Israël.
Le cockpit de l’appareil a été frappé d’une « Khamssa » ou « Khmissa », d’une couleur légèrement dorée, avec «Peace, Salam, Shalom» (paix) pouvait-on lire en anglais, en arabe et en hébreu sur l’avion.
« Khmissa renvoie à un bijou marocain à la base, celui affiché sur cet avion », commente Zhor Rehihil, conservatrice du musée du judaïsme marocain à Casablanca. « Je trouve que le choix est intelligent.
La Khmisa est un symbole culturel, qui n’a aucune portée religieuse, qui rassemble, parce que la Culture nous rassemble (…) la Khmisa existe depuis des siècles.




Ceci dans toute la rive sud du bassin de la Méditerranée, notamment au Maghreb », poursuit-elle. « Les marocains de confession juive qui sont installés aujourd’hui en Israël ont gardé ce symbole.
Que ce soit chez eux et dans leur vie de tous les jours, comme ils sont restés attachés aux autres traditions et autres composantes de l’identité marocaine, notamment la culture culinaire », explique encore Zhor Rehihil.
Selon elle, « le fait de choisir la Khamsa sur cet avion symbolise le lien et l’attachement forts et constants entre le Royaume du Maroc et ses ressortissants en Israël.
Car, au delà de la religion, il existe beaucoup de choses culturelles que les citoyens marocains, les musulmans et les juifs partagent ensemble depuis plusieurs siècles ».