Jared Kushner: "pour le Sahara, l’autonomie sous souveraineté marocaine, unique choix réaliste"

Jared Kushner: « pour le Sahara, l’autonomie sous souveraineté marocaine est l’unique choix réaliste »




Le conseiller spécial et gendre du président américain Donald Trump revient sur la reconnaissance américaine de la souveraineté du Maroc sur le Sahara et son étroite collaboration avec le Roi Mohammed VI.




Jared Kushner est catégorique: « Pour les Etats-Unis, le plan d’autonomie sous souveraineté marocaine est l’unique choix réaliste pour une solution juste, durable et acceptable en vue de résoudre le conflit du Sahara ».
Dans un entretien exclusif accordé à Al Ahdath Al Maghribia dans sa livraison du 22 décembre, le conseiller spécial et gendre du président américain Donald Trump explique que l’ancienne approche dans la gestion du conflit du Sahara « a montré ses failles, et continuer à ignorer ce fait ne fait que nuire aux Marocains et au front Polisario ».
La publication de cet entretien coïncide avec l’arrivée, prévue le même jour, d’une délégation israélo-américaine, conduite par Jared Kushner, à Rabat. Cette délégation sera à bord du premier vol direct reliant l’aéroport Ben Gourian de Tel Aviv à la capitale du Royaume. Une première qui s’inscrit dans le cadre du développement des relations entre les trois pays.




Ceci tel que décidé au lendemain de la reconnaissance américaine de la souveraineté du Maroc sur le Sahara. Le président américain avait annoncé, le 10 décembre dernier, que « la proposition d’autonomie sérieuse, crédible et réaliste du Maroc est la seule base d’une solution juste pour une paix et une prospérité durables ».
Plus de dix jours plus tard, son conseiller Jared Kushner relève, pour sa part, qu’un « Etat sahraoui indépendant n’est pas une solution réaliste pour résoudre ce conflit ». Selon Kushner, les États-Unis « exhortent les parties à s’engager immédiatement et de manière constructive avec l’ONU, et à envisager des moyens novateurs et réels pour faire avancer le processus de paix, en utilisant le plan marocain d’autonomie comme seul cadre de négociation d’une solution mutuellement acceptable ».
Dans ce sens, le pays de l’oncle Sam « encourage le développement économique et social du Maroc, y compris les provinces du Sahara », relève-t-il.




Les conseils précieux du Roi Mohammed VI
Dans ce même entretien, le conseiller spécial de Donald Trump révèle que les accords d’Abraham -traités de paix entre Israël et plusieurs pays arabes- n’auraient pas vu le jour sans les conseils et les idées du Roi Mohammed VI. « Il y a deux ans, j’ai été au Maroc avec le Roi Mohammed VI, raconte Jared Kushner dans les colonnes d’Al Ahdath Al Maghribia.
Sur la table du dîner, j’ai eu effectivement une bonne discussion avec lui sur la possibilité d’une normalisation des relations avec Israël. Il m’a donné un conseil précieux et partagé avec moi quelques idées qui ont contribué à nos succès dans la région. »
Depuis cette rencontre qui remonte à mai 2019, « nous sommes restés en échange constant avec le Roi Mohammed VI et son équipe », affirme Kushner. « Nous travaillons sur la résolution de problèmes divers », poursuit celui qui considère le Royaume comme l’un des plus anciens et plus proches partenaires des États-Unis.